Destination la Tunisie

Destination francophonie, c'est l'émission de TV5MONDE sur l'actualité de la langue française dans le monde.

Ici, destination la Tunisie. Après l'indépendance et la politique d'arabisation, après la révolution de jasmin en 2011, la Tunisie est-elle encore aujourd'hui l'un de ces pays piliers de la francophonie dans le monde ?

Chaîne d'origine : TV5MONDE

Présentation : Ivan Kabacoff

Publié le - Modifié le

Liens :

Ivan Kabacoff, présentateur
Cette semaine, Destination francophonie vous emmène en Tunisie, pays carte postale avec ses stations balnéaires et sa douceur de vivre. Depuis l'Antiquité, les civilisations qui se sont succédées sur cette terre de soleil ont laissé l'empreinte de l'histoire. La langue française est l'un de ces héritages historiques avec la colonisation française. Après l'indépendance et la politique d'arabisation, après la révolution de jasmin en 2011, la Tunisie est-elle encore aujourd'hui l'un de ces pays piliers de la francophonie dans le monde ?
 
Bonjour, alors quelle est la place du français aujourd'hui en Tunisie ? On entend souvent que c'est une langue parlée essentiellement dans les villes par une classe privilégiée. Une langue concurrencée aussi par l'anglais. Pourtant, le français regagne du terrain en Tunisie et d'abord à l'école...
 
En effet, pour la première fois cette année les enfants tunisiens n'apprennent plus le français en troisième année mais dès la deuxième, à l'âge de 7 ans. En Tunisie, le français est une langue étudiée mais c'est aussi une langue d'enseignement notamment pour les disciplines scientifiques. Alors bien sûr le niveau d'enseignement pourrait être de meilleure qualité, notamment si les manuels étaient plus modernes et attractifs. Mais le français en Tunisie est bien plus considéré comme une seconde langue après l'arabe que comme une langue véritablement étrangère.
 
Le français est encore présent partout en Tunisie et il paraît même que ça fait chic de parler français. Alors qu'en pensent les Tunisiens eux-mêmes ?  Regardez.
 
Magid Ben Yahia, élève de Seconde au Lycée Bourguiba de Tunis
Le français c’est la langue la plus importante dans le futur d’un Tunisien parce qu’en Secondaire, on étudie tout en français, sauf quelques matières. Mais tout est en français ! Parler français nous aide à communiquer avec plusieurs pays dans l’Europe. Ça nous ouvre plusieurs fenêtres dans notre futur.
 
Ilhem Bel Hadj Ali, professeure de français au Lycée La Marsa Riadh à Tunis
Le français est une langue utile, pourquoi ? Parce que dans l’embauche, les questionnaires, les entretiens, ça se passe en français. Une maîtrise du français, c’est un vecteur de réussite, d’embauche et d’ascension sociale.
 
Behjet  Boussofara, directeur général de Talan
Le français, dans notre domaine, est une compétence opérationnelle à part entière. Quelqu’un qui arrive et qui ne maîtrise pas la langue française ne peut pas faire son job correctement et cela touche la qualité de son intervention et de sa prestation.
 
Mongia Ben Moulka, inspectrice de français dans le Secondaire
La Révolution a été faite par un mot magique, c’est le mot « dégage »… Je pense que ça a une grande signification : donc tout le monde disait « dégage » même ceux qui ne savaient pas le dire, ils ont appris à le dire… Donc je pense[1] le français a une grande place ici en Tunisie.
 
Ivan Kabacoff, présentateur
Si cette émission vous fait réagir, je vous donne rendez-vous sur nos réseaux sociaux pour en parler. On se retrouve quant à nous la semaine prochaine pour une nouvelle destination. D'ici là, bonne semaine à tous sur la planète francophone.




[1] forme correcte : « je pense que le français a une grande place »


Outils pédagogiques

Contenus complémentaires

Média