Voyager (moins et) mieux

Disponible jusqu'au 31/12/2025 - 23:59Disponible jusqu'au 31/12/2025

Voyager, c’est bien, mais voyager trop et mal, ce n’est plus possible !

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
1:17

Vidéo

UneSeulePlanete-VoyagerMoinsMieux-video
Ressources pédagogiques
  • B1
    Adultes

B1 intermédiaire

Voir les fiches

Présenter un lieu touristique près de chez soi.

Adultes
Grammaire : pronoms relatifs
Vocabulaire : environnement
Parler : décrire
Parler : conseiller
Écrire : publicité
Écouter : Écouter
Culture(s) : Culture(s)
Vie citoyenne : Vie citoyenne
Regarder : Regarder
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Fiche matériel
Contenus complementaires

    Tout le monde aime voyager, mais comment le faire de façon éthique ? Thomas Polikar, de la fondation Zoein, présente un outil qui répertorie des adresses pour continuer à voyager, mais de manière plus responsable.

    Chaîne d'origine
    RTS
    - Modifié le
    01/10/2021
    Thomas Polikar, présentateur, fondation Zoein
    Les gars, c’est la crise, on voyage trop !
    Salut, c’est Thomas de la fondation Zoein. On voyage tellement qu’on prend pas la peine de voyager bien. On fait tout à la va-vite et le plus cheap possible, sans vraiment connaître l’endroit on est. Finalement, on fréquente des endroits qui mériteraient qu’on y porte un peu plus d’attention. Et surtout, on prend pas le temps de découvrir ce qu’il y a près de chez nous.
    Mais pas de panique, on peut voyager moins et mieux. Pour ceux qui veulent faire les touristes durables, il existe le site web The fair traveller. Il référence des adresses durables en Suisse, en Europe, mais aussi ailleurs pour l’hébergement, la nourriture, etc. C’est un site participatif : ça veut dire que la communauté peut ajouter des adresses, les noter et ajouter des avis. Ça permet également aux restaurateurs et hôteliers de mettre en avant leurs fair practices, donc les gestes qu’ils font pour améliorer leur impact sur l’environnement.
    On a tous envie de continuer à voyager, mais il faut juste réfléchir à comment on le fait, être attentif à faire des activités qui renforcent le pays qu’on visite et qui ne soient pas trop impactantes pour l’environnement. C’est peut-être que ça commence. Bien sûr dans le voyage, il y a également le déplacement.
    Petit rappel : limiter les voyages en avion, favoriser le train et le covoiturage. Les gars, on peut faire les Mike Horn sans aller à l’autre bout du monde. Le voyage et l’aventure, ils existent aussi pas loin de chez nous !