Tension diplomatique dans la zone pacifique

Disponible jusqu'au 01/10/2031 - 23:59Disponible jusqu'au 01/10/2031

Affaires des sous-marins : jusqu’où peut aller le bras de fer des grandes puissances ?

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
1:21

Vidéo

7jours-211001-Infographie-Ambassadeur-video
Ressources pédagogiques
  • A2
    Adultes
  • B1
    Adultes
  • B2
    Adultes

A2 élémentaire

Voir les fiches

Présenter les missions d’un ambassadeur.

Adultes
Regarder : Regarder
Écouter : Écouter
Vocabulaire : diplomatie
Parler : expliquer
Écrire : liste
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Fiche matériel

B1 intermédiaire

Voir les fiches

Réaliser une carte mentale.

Adultes
Regarder : Regarder
Écouter : Écouter
Vocabulaire : langue
Parler : donner son opinion
Parler : expliquer
Écrire : Écrire
Fiche enseignant
Fiche apprenant

B2 avancé

Voir les fiches

Argumenter sur le rôle de la diplomatie et des diplomates.

Adultes
Regarder : Regarder
Écouter : Écouter
Vocabulaire : diplomatie
Vocabulaire : expressions idiomatiques / proverbes
Parler : argumenter
Parler : Parler
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Fiche matériel
Contenus complementaires

    Le contrat des sous-marins annulé entre la France et l'Australie bouleverse les relations internationales.

    Chaîne d'origine
    TV5MONDE
    - Modifié le
    08/10/2021
    Voix off
    Deux ambassadeurs plient bagage et rentrent à Paris pour faire le point sur la situation. Une politique de la chaise vide qui, en langage diplomatique, veut dire à quel point on n’est pas contents, voire pas contents du tout ! En colère donc la France. L’Australie sans prévenir ne veut finalement plus des douze sous-marins commandés, elle déchire dans la foulée le chèque promis de 56 milliards d’euros. Le contrat du siècle maintenant torpillé, revient aux Américains et aux Britanniques. Faut dire que pour les États-Unis, la région pacifique devient le nouveau centre du monde. Le même jour, ils annoncent la signature d’un accord stratégique militaire avec l’Australie et la Grande-Bretagne pour contrer les ambitions de la Chine dans la région indopacifique. Si le rappel d’ambassadeurs est monnaie courante entre pays aux relations tendues, c’est bien la première fois qu’une telle brouille intervient entre alliés de toujours. Washington, Londres et Canberra ont beau tenter de se justifier, d’affirmer que la France reste un partenaire vital dans la région, rien n’y fait. Paris parle d’un coup de poignard dans le dos, d’une rupture majeure de confiance ; la France se retrouve bien isolée dans ce dossier et peut méditer la citation d’Otto von Bismarck : « la diplomatie sans les armes, c’est comme la musique sans les instruments. »