Quelle est l'influence de la publicité sur la vie d'un produit ?

Disponible jusqu'au 06/07/2023 - 12:08Disponible jusqu'au 06/07/2023

Un slogan rafraîchissant !
Comprendre le fonctionnement des publicités et en créer soi-même.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
2:45

Vidéo

Independance-RDC-Kalimazi_NgalulaAbranches-Video
Ressources pédagogiques
  • B2

B2 avancé

Voir les fiches
Parler : Parler
Regarder : Regarder
Vocabulaire : publicité
Écouter : Écouter
Écrire : story-board, scénario
Écrire : slogan
Éducation aux médias : spot publicitaire
Éducation aux médias : message publicitaire
Éducation aux médias : slogans
Fiche pédagogique

Producteurs et comédiens, Riva Kalimazi et Georges Ngalula Abranches expliquent ce qu’ils ont fait pour que la bière Primus soit consommée par les Kinois. 

Réalisation : Marc-Henri Wajnberg

Production
ARTE GEIE
Chaîne d'origine
ARTE
- Modifié le
05/05/2021
-     Au fait Kinshasa... Kinshasa, ça a toujours été une ville de bière. Et il y a deux bières qui se font la guerre : Skol et Primus. Et cela, c'est de tout temps. Il y a une vingtaine d'années de cela, je crois…
-     Ouais !
-     Le leader sur le marché, c'était Skol avec... 52 ou 53 % de parts de marché, alors que la Primus naviguait aux alentours de 17, 18 % péniblement de parts de marché, quoi ! Alors, il a fallu une campagne énorme pour pouvoir renverser cet état de fait.
-     On a commencé par changer l'étiquette et le clamer haut et fort que nous sommes pour le changement. Donc, il y avait déjà intuitivement une perception politique, on rentrait carrément dans un phénomène social parce que cet environnement-là, à l'époque, il faut dire qu'il y avait la contestation par les mouvements de l'opposition. Et le mot, la phrase-clé, le mot-clé à l'époque, c'était chan-ge-ment. On s'est aperçu que la Primus, c'était une bière d'homme qui était perçue, qui avait une image de bière masculine, une bière d'homme. Et les femmes étaient beaucoup plus attirées par la Skol. Et on est parti sur ce film : des femmes qui travaillent, des... très belles femmes qui travaillent, des femmes qui font la cuisine et des femmes qui nous nourrissent.
 
-     Il...
-     Ce film a été fait en deux fois...
-     Ouais ! Ouais !
-     Pendant qu'on tournait le film en fait, je me rappelle...
-     Ouais ! Ouais !
-     On le tournait à Ndjili et boum ! Pillage !
-     Pillage ! C'est le premier jour, les pillages, ça tirait partout. Les dernières séquences, premier jour de tournage, premier jour de pillages. Et on a continué à tourner sous les coups de feu. Le lendemain matin, eh bien évidemment, le tournage s'est arrêté pour reprendre euh... un mois ou deux mois après ?
-     Deux mois après, je crois, ouais !
-     Deux mois après, on a repris le tournage et là, euh... eh ben... avec le résultat qui...
-     Un grand succès !
-     Qui... qui est là, quoi !
 
Transcription et traduction de la chanson (du lingala au français) :
-     Hélélélélélélélé !
-     Lipati eeee (Jouons à cache-cache !)
-     Lipati na Primus eeee ! (Amusons-nous avec la Primus !)
-     Mek’omela Primus (Goûtez à la Primus !)
-     Epeseka nguya (Ça donne la force)
-     Na Primus sala mosala, tuta pondu, tuta lituma (Avec la Primus, travaillez : pilez les feuilles de manioc, pilez les bananes plantains.)
-     Na Primus sala monzela. Na primus sala sala sala mosala (Avec la Primus, habillez-vous convenablement ! Avec la Primus, travaillez plus !)
-     Mek’omela Primus (Goûtez à la Primus !)
-     Na Primus sala mosala oyo ya ngai saï posa ya P (Avec la Primus, travaillez ! Et mon plaisir, à moi, c’est avoir toujours envie de prendre la Primus.)
-     Sekele ya mosala na Primus eeeee (Avec la Primus, on travaille sans relâche.)
-     Na primus elengi suka ya sekele (La saveur est l’unique secret de la Primus.)