Que valent les vidéos contre la radicalisation ?

Le gouvernement a lancé différentes vidéos pour lutter contre la radicalisation.
Analyser les vidéos et échanger pour mieux agir face à la radicalisation.

Acteur

Il faut lutter contre l’injustice. Il faut aider les musulmans qui souffrent. Il faut absolument que tu regardes ça pour comprendre vraiment ce qui se passe en Syrie.

 

Public

Rires.

Lyna

Non mais, c’est tellement cliché que ça devient drôle alors que c’est des sujets sérieux.

Philippine Werischekprésentatrice

Ce que vous venez de voir, c’est une vidéo du gouvernement pour lutter contre la radicalisation des jeunes. Et comme vous le voyez, elle ne fait pas l’unanimité. Moi c’est Philippine à Lille et avec mon équipe on a choisi trois personnes dont des proches sont partis en Syrie pour leur demander s’ils trouvaient ces vidéos pertinentes.

 

Philippine Werischekprésentatrice

Pour ce débat, notre jury se compose de Amine.

Amine

Je suis étudiant en droit et engagé contre la radicalisation depuis le départ de ma grande sœur en Syrie.

Philippine Werischekprésentatrice

Mais aussi de Lyna et Brahim dont plusieurs proches sont partis en Syrie.

 

Amine

Je pense que non, cette vidéo précise qu’on vient de voir n’a pas d’impact.

Lyna

Moi, je te dis honnêtement, je suis tombé sur quelqu’un qui est parti en Syrie et qui est mort là-bas. Tu vois ? Et j’ai rien vu venir, parce qu’il n’y avait pas de vidéo comme ça, parce que ça n’existait pas. Daech et tout, ça n’existait pas encore. Et quand il s’est mis à penser un peu différemment, et bien je n’ai rien vu venir, en fait. Et quand ensuite il est décédé, et bien là je me suis dit « Ah ouais, c’est pour ça qu’il m’a dit ça ? Ah ouais, c’est pour ça qu’il m’a dit ça ! »

Brahim

Quand je vois : « Stop, djihad, gouvernement », cette forme là, je ne regarde pas. Je regarde pas et beaucoup de mes amis qui ont mon âge, à peu près, ne regarde pas non-plus.

Amine

Le djihadiste ne va pas regarder le site du gouvernement. Parce que le site du gouvernement, c’est un site de mécréants. Donc on ne va pas, une fois radicalisé, tu ne vas pas aller voir un site qui en réalité, on t’a toujours dit, était contre toi.

 

Actrice

Arrête avec ces histoires !

Acteur

Dieu t’a élu, tu comprends, ça ? - Un frère va t’appeler. Tu poses pas de question.

Voix off

Se radicaliser, c’est détruire sa famille, sa vie et celle des autres.

 

Brahim

J’ai l’impression qu’on s’en prend aux musulmans. Qu’on est vraiment contre les musulmans et pas qu’aux candidats du djihad.

Amine

Je suis pas certain que cette vidéo soit représentative de la réalité.

Lyna

Je pense que, ouais certes, il y a peut-être fréquenter aussi des gens. Mais il y a aussi de la recherche personnelle, des sites, des... Le mec en fait, avant de partir en Syrie, enfin, ce n’est pas parce qu’un mec lui a dit « ouais tes potes ils disent de la merde » et lui il a dit « OK » et il a bu ses paroles, tu vois.

 

Acteur

Alikum Salam. C’est Emma.

Autre acteur

Ah ! Sabri nous a parlé de toi. Il faut lutter contre l’injustice. Il faut lutter contre l’injustice. Il faut aider les musulmans qui souffrent. Il faut absolument que tu regardes ça pour comprendre vraiment ce qui se passe en Syrie.

 

Public

Rires.

Lyna

Non mais, c’est tellement cliché que ça devient drôle alors que c’est des sujets sérieux.

Amine

Ça m’a rappelé notamment un peu la préparation du sac de ma sœur où parfois je la voyais préparer son sac comme ça mais sans me demander plus. Par contre, ça permet quand-même, d’une certaine façon, d’imaginer un peu.

Lyna

Pour moi c’est la première. Pour moi, c’est la plus intéressante parce que ça parle de vrais trucs, en fait. C’est la moins cliché.

Amine

La vidéo la plus réelle, c’est la vidéo notamment, on l’a pas vue, mais c’est la vidéo avec les familles, avec les mamans qui témoignent devant la caméra. Cette vidéo, elle a un réel sens puisque ça prend en compte cette dimension affective.

Brahim

Alors pour moi, les trois elles étaient inutiles, inintéressantes. Voilà. Ça stigmatise un peu une partie de la population. Ça aide pas les familles. Je pense qu’un travail de proximité, c’est beaucoup beaucoup plus intéressant que des simples vidéos.

 

Philippine Werischekprésentatrice

Comme vous pouvez le voir, notre jury n’a pas réussi à départager les trois vidéos. Ce qu’il faut, ce sont des actions complémentaires pour toucher un maximum de jeunes. Et d’ailleurs, voici le coup de cœur de notre équipe : la pièce « Djihad » qui tourne la radicalisation en dérision. Voici un extrait.

 

Acteur

Attends ! T’as gardé des lames de rasoir dans ta poche ? Imbécile ! Je vais te descendre !

Autre acteur

Arrêtez, arrêtez ! C’est bon, arrêtez tous les deux, on va se faire remarquer. N’oubliez pas, souriez, on est là pour faire du tourisme.

 

Philippine Werischekprésentatrice

Et retrouvez d’autres vidéos qui concernent les jeunes sur la chaîne des Haut-Parleurs.

 

Que faire face à la radicalisation ? Trois jeunes, dont les proches sont partis en Syrie, passent au crible les vidéos proposées par le site gouvernemental français Stop-Djihadisme. Dans un style décontracté, chacun formule son jugement.

Chaîne d'origine : TV5MONDE

Publié le - Modifié le

Liens :


Ressources pédagogiques

C1

C1 expérimenté Voir les fiches

  • Parler
  • Regarder
  • Écouter
  • Écrire
  • Éducation aux médias : caractéristiques d'une émission
  • Éducation aux médias : traitement de l'information

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : C. Pinson et A-P. Prévost-Wright (Alliance française Bruxelles-Europe - CELF)