Mamy... JoeyStarr ft. Nicoletta

« Le coeur d'une mère est un abîme au fond duquel se trouve toujours un pardon. »  Honoré de Balzac
Parler de la relation mère/enfant.
Durée
4:43
Paroles et musique : Hubert Giraud / JoeyStarr / Klmfu © Sony Music

Vidéo

PDC-JoeyStarr-Mamy-Video
Ressources pédagogiques
  • B1
    B2

B1 intermédiaire B2 avancé

Voir les fiches
Grammaire : passé composé / imparfait
Grammaire : plus-que-parfait
Grammaire : subjonctif
Lire : Lire
Parler : Parler
Vocabulaire : jeux de lettres / de mots
Vocabulaire : mots familiers / registres de langue
Vocabulaire : vêtements
Vocabulaire : sentiments
Vocabulaire : famille / amis
Écouter : Écouter
Écrire : Écrire
Fiche pédagogique
    Un hommage aux mères.
    Production
    Sony Music Entertainment
    Album
    Egomaniac
    Composition
    Hubert Giraud / JoeyStarr / Klmfu
    - Modifié le
    07/12/2021
    On m'a remis sous vide, tout ça me tiraille le bide
    À force de parloirs, ma mère a chopé plein de nouvelles rides
    Ici-bas le paradis et l'enfer sont derrière chaque mur
    Je suis pas à ciel ouvert, ça me décivilise c'est sur
    mais comme ma vie intérieure sera toujours éternelle
    Je vie pour celle qui m'attend, m'a forgé sous son aile<
    L'amour sera toujours état de grâce jusqu'à ce qu'on me l'arrache
    Je serai toujours aussi inachevé comme l'humanité
    Sache que

    J'connais ton blues mamie, l'amour dont tu irradies
    Je te voue ma vie mamie
    Tes souffrances m'ont donné vie
    Mais je risque de finir seul avec mon putain d'égoïsme
    Je risque de finir tout seul avec mon cynisme.

    Aujourd'hui j'irradie d'une vraie fierté paternelle
    J'ai réussi à reproduire ce qu'on lui a fait à elle
    J'ai le blues mamie, ça me détruit mamie
    Je suis dans le swarp, tu sais comme amputé de la vie, mamie
    Tous les jours je douille plus fort à en faire chialer les murs
    Je peux pas relever la tête, tellement tout va à vive allure
    Toi qui m'as donné ces enfants, qui veille sur eux comme il faut
    Je m'en veux, j'en crève, de t'avoir fait défaut
    Ma vie a eu un sens et je l'ai prise à contre-sens
    Depuis tout est souffrance, mon semblant de vie pue le rance
    Sauras-tu pardonner
    Je demande pas d'oublier
    Pardonne-moi, pour ces enfants qui ne veulent qu'être aimés

    J'connais ton blues mamie, l'amour dont tu irradies
    Je te voue ma vie mamie
    Tes souffrances m'ont donné vie
    Mais je risque de finir tout seul avec mon cynisme

    Courage, abnégation, ça fait longtemps qu'elles en sont maîtres
    De nos jours, toutes ces amazones sont contraintes de l'être
    Quand le dominant miaule, l'ex-dominé n'est plus aux ordres
    Car pour protéger sa progéniture, il lui faut mordre
    Femmes et enfants seuls, maux d'une époque fragile
    Drôle d'équilibre que de vivre constamment sur le fil
    Combien de ces amazones non pas par choix vivent sur zone ou ailleurs,
    Mais dignement leur courage trône,
    Mère à fleur de l'âge, mère courage, courageuse génitrice je peux palper ta rage
    Faire une croix sur tes années blanches pour élever un bambin
    Est un exploit de titan, et n'a rien d'anodin

    J'connais ton blues mamie, l'amour dont tu irradies
    Je te voue ma vie ma mie
    Tes souffrances m'ont donné vie
    Mais je risque de finir seul avec mon putain d'égoïsme
    Je risque de finir tout seul avec mon cynisme