À Londres, le pyjama c'est tendance !

Disponible jusqu'au 30/07/2021 - 22:59Disponible jusqu'au 30/07/2021

Quand le pyjama prend la place du costume sur mesure.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
2:31

Vidéo

7jours-210312-Pyjama-video
Ressources pédagogiques
  • A2
    Adultes
  • B1
    Adultes
  • B2
    Adultes

A2 élémentaire

Voir les fiches
Parler de ses habitudes vestimentaires passées et présentes.
Adultes
Grammaire : Grammaire
Parler : décrire
Parler : parler de ses goûts
Regarder : Regarder
Vocabulaire : vêtements
Écouter : Écouter
Fiche enseignant
Fiche apprenant

B1 intermédiaire

Voir les fiches
Rapporter des changements dans un journal intime.
Adultes
Parler : Parler
Regarder : Regarder
Vocabulaire : vêtements
Écouter : Écouter
Écrire : écriture créative
Fiche enseignant
Fiche apprenant

B2 avancé

Voir les fiches
Débattre sur le thème du pyjama.
Adultes
Parler : donner son opinion
Parler : débattre
Parler : parler de ses goûts
Regarder : Regarder
Vocabulaire : vêtements
Écouter : Écouter
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Contenus complementaires

Le confinement a créé une nouvelle mode : le pyjama a remplacé le costume traditionnel. Et pourquoi pas sur mesure ? À Londres, le succès est au rendez-vous.

Chaîne d'origine
France 2
- Modifié le
17/07/2021
Voix off
Plus qu’un nom de rue, une signature : celle du style anglais. Au cœur de Londres, Savile Row est le temple des tailleurs sur mesure et de l’élégance du gentleman fortuné. En deux siècles d’existence, l’artère a déjà composé avec toutes les révolutions vestimentaires. Mais la dernière en date est assurément la plus étonnante : celle des pyjamas, désormais exposés en vitrine. Dans cet atelier très réputé, ils ont en partie remplacé les smokings depuis l’irruption de l’épidémie. La confection est exactement la même que pour la plus chic des tenues de soirée.
William Skinner, directeur général de Dege & Skinner
Notre couturier est en train de découper un pyjama en utilisant les patrons car c’est du sur mesure. Nous avons les poches, l’empiècement autour du col et le pantalon. Avant cela, on a bien sûr pris toutes les dimensions du client.
Voix off
Pour mesurer l’ampleur du changement, il faut regarder les productions d’avant la crise sanitaire : des costumes, des habits de gala, des uniformes et même la veste royale du Prince George pour le mariage de son oncle Harry en 2018. Le confinement a mis fin à ces grandes occasions, alors pour survivre, les tailleurs se plient aux nouvelles attentes de leurs clients, désormais à la maison. Les pyjamas coûtent ici entre 600 et 1 600 euros.
William Skinner, directeur général de Dege & Skinner
La demande dans ce secteur a augmenté de 50 % en un an. Ça a compensé en partie la baisse des commandes sur les costumes.
Voix off
Cette passion pour le pyjama gagne aussi des ensembles à des prix plus abordables, à partir de 20 euros. À Londres, le télétravail est généralisé, la plupart des salariés y a succombé. Comme cette Française, employée d’une banque d’investissements.
Employée de banque interviewée
C’est vrai qu’en général avant, je mettais souvent des petites robes avec des blazers pour aller au travail.
Voix off
Chez elle, c’est pyjama tous les jours sans que cela ne la fasse dormir devant l’ordinateur, promet-elle. Elle y renonce toutefois lors des réunions en visioconférence.
Employée de banque interviewée
Souvent, j’essaye de mettre un pull un peu plus sympa que juste un gros pull confortable, mais c’est vrai, que souvent, le bas, le bas, ça reste un pyjama
Voix off
La crise sanitaire a remis le vêtement de nuit au goût du jour, jusque dans la mode. Cet influenceur londonien qui gagne sa vie en publiant ses tenues sur les réseaux sociaux en a fait l’un de ses produits phares, souvent en soie. Il est convaincu que le pyjama, longtemps négligé, est devenu tendance, à voir les réactions de ses 185 000 abonnés.