L'ombre blanche de Huang Yong Ping

Un éléphant, ça trompe énormément.
Présenter une œuvre d'art (B1) et analyser le lien entre une citation et une œuvre d'art (B2).
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
1:00

Vidéo

Otto-OmbreBlanche-video
Ressources pédagogiques
  • B1
  • B2

B1 intermédiaire

Voir les fiches
Grammaire : futur simple
Parler : Parler
Écouter : Écouter
Écrire : Écrire
Fiche pédagogique

B2 avancé

Voir les fiches
Lire : Lire
Parler : Parler
Écouter : Écouter
Fiche pédagogique
    Le principe : une minute, une œuvre, une citation.
    La citation : « Je progresserai d'autant mieux que vous m'autorisez à régresser. » Bruno Bettelheim
    Production
    Froggies media
    - Modifié le
    10/12/2021
    Cette sculpture, du français d’origine chinoise Huang Yong Ping, représente un éléphant qui semble piétiner une ancienne peau. Il a intitulé l’œuvre « L'Ombre blanche ». En Asie, l'existence d'un éléphant blanc comme celui-ci est considérée comme une présence magique. Pour l'artiste, ce pachyderme qui aurait mué d'une peau sombre à une peau plus claire pourrait être l'expression d'un renouveau : la possibilité chez l’éléphant, et aussi bien sûr chez l’homme, de progresser afin d’atteindre au magique. Progresser, régresser… Le fameux psychanalyste Bruno Bettelheim disait : « Je progresserai d'autant mieux que vous m'autorisez à régresser »… Tâchez d’y penser…