L'esclavage : toujours d'actualité ?

Disponible jusqu'au 09/07/2023 - 23:59Disponible jusqu'au 09/07/2023
Qui sont les esclaves aujourd’hui ?
Imaginer des slogans pour lutter contre les formes d’esclavage moderne.
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
1:37

Vidéo

DUDH-5-esclavage-video
Ressources pédagogiques
  • FLM
    FLS
    Enfants9-11 ans

Français langue maternelle (CE2 au CM2) Français langue seconde

Voir les fiches
Enfants
9-11 ans
Lire : Lire
Parler : expliquer
Regarder : Regarder
Vocabulaire : droits humains
Écouter : Écouter
Écrire : slogan
Éducation aux droits humains : Éducation aux droits humains
Éducation morale et civique : Éducation morale et civique
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Contenus complementaires
Aujourd'hui, au XXIe siècle, comment est-ce qu'on peut encore être esclave alors que l'esclavage est aboli depuis longtemps ?
Chaîne d'origine
France Télévisions
- Modifié le
03/09/2019
Voix off
L’esclavage moderne est un fléau qui touche 46 millions de personnes dans le monde selon l’ONG Walk Free, et la majorité des victimes sont des femmes et des enfants. Mais qu’entend-on par esclavage exactement ? Il s’agit d’une situation d’exploitation, où une personne est privée de sa liberté et est considérée comme la propriété d’une autre. La personne réduite en esclavage peut être achetée, vendue, forcée de travailler, sans aucune rémunération, et sans aucune considération de ses droits humains. Victime de menaces, de violence, ou d’abus de pouvoir, difficile pour elle d’échapper à sa condition. Aujourd’hui, une victime sur trois est un enfant. Et si le travail forcé représente les deux tiers des personnes touchées par l’esclavage moderne, celui-ci prend différentes autres formes, comme par exemple l’esclavage sexuel, l’esclavage pour dette, le mariage forcé, l’esclavage domestique, les enfants soldats, la mendicité, la prostitution forcée ou encore le trafic d’organes. […] 
Afin d’endiguer le phénomène, les associations de défense des droits humains appellent les pays les plus riches à mettre en place des sanctions contre les entreprises qui profitent du travail forcé et à lutter contre les réseaux qui organisent le trafic d’êtres humains. En 2015, le Royaume-Uni a adopté le Modern Slavery Act, une loi obligeant les grandes entreprises britanniques à s’assurer que leurs sous-traitants et leurs chaînes d’approvisionnement ne pratiquent pas des formes d’esclavage moderne. Depuis 2016, les États-Unis ont interdit l’importation de biens issus du travail forcé et du travail des enfants.