Les enfants de la crise Melissmell

Enfants de la crise, génération sacrifiée ?
Considérer les problème de la société à partir d'une chanson engagée.
Durée
4:14
Paroles et musique : Melissmell © Discograph

Vidéo

PDC-Melissmell-LesEnfantsDeLaCrise-Video
Ressources pédagogiques
  • B1
    B2

B1 intermédiaire B2 avancé

Voir les fiches
Lire : Lire
Parler : Parler
Vocabulaire : animaux
Vocabulaire : politique et société
Vocabulaire : histoire
Vocabulaire : économie
Écouter : Écouter
Écrire : Écrire
Fiche pédagogique
    La crise, les problèmes sociaux, la révolte.
    Production
    Discograph
    Album
    Écoute s'il pleut
    Composition
    Melissmell
    - Modifié le
    07/12/2021
    À l'horizon l'humeur est grise
    Et le ciel est toujours bouché
    Je suis une enfant de la crise
    J'ai fait mes armes à ses côté
    J'ai tout connu, les grands sommets
    La possession, la décadence
    J'ai pris le temps de rêvasser, je crois
    Je crois, j'ai perdu la cadence

    Quand les murs se sont effondrés
    Nous avons cru pour un instant
    Enfin, enfin maîtres du monde
    L'humilité de l'Occident
    Les Glorieuses n'avaient laissé
    Que de la poussière et des cendres
    On nous apprenait à monter
    Pas à descendre, pas à descendre

    {Refrain:}
    Toi, là-bas, ne sens-tu pas dans l'air ?
    J'entends monter les voix
    Le monde est à refaire
    Loin, là-bas, tout est si loin derrière
    Ne te retourne pas
    Le monde est à refaire

    Oh, nous les enfants de la crise
    Avons le cœur un peu serré
    On ne console pas l'enfant pourri gâté
    J'ai tout connu, les grands sommets
    La possession, la décadence
    Mais ça ne l'a jamais comblé
    Au fond de moi, ce vide immense

    {Refrain}

    A l'horizon l'humeur est grise
    Et le ciel est toujours bouché
    Je suis une enfant de la crise
    J'ai fait mes armes à ses côtés
    J'ai tout connu, les grands sommets
    La possession, la décadence
    J'ai pris le temps de rêvasser
    Je crois, j'ai perdu la cadence

    Quand les murs se sont effondrés
    Nous avons cru pour un instant
    Enfin, enfin maîtres du monde
    L'humilité de l'Occident
    Les Glorieuses n'avaient laissé
    Que de la poussière et des cendres
    On nous apprenait à monter


    {Refrain}