Les centres de lecture et d'animation culturelle

Quel est le rôle des centres de lecture et d’animation culturelle en Afrique francophone ?
Voix off
La ville de Kati accueille l’un des onze centres de lecture et d’animation culturelle du Mali. Aliou Issoufi Maiga s’y rend régulièrement depuis deux ans. Passionné de romans, il est à l’affût de nouveaux récits. Et au milieu de ces milliers d’ouvrages, chacun y trouve son compte.
Aliou Issoufi Maigaenseignant et animateur radio
Comme l’a dit l’auteur André Maurois[1], la lecture, c’est quelque chose qui nous apprend, qui nous apprend que d’autres, plus grands que nous, ont souffert et ont cherché. Et c’est à l’intérieur de lectures que tout ce que l’on cherche dans la vie, nous pouvons l’avoir en matière de connaissances.
Idrissa Oumardirecteur du centre national de lecture publique
C’est par la connaissance que l’homme peut s’épanouir et se libérer.
Rufus Kamatéretraité
À travers cet apprentissage, on ne reste pas figés sur le Mali, donc on est ouverts au monde d’une façon générale. On sait ce qui se passe dans le monde et la culture générale est développée.
Voix off
Tous types d’œuvres littéraires sont disponibles sur les étagères : essais, recueils de poésie et pièces de théâtre sont les plus prisés. Illiance Lougué est un habitué. Professeur de lettres, il a inscrit tous ses élèves individuellement.
Illiance Louguéprofesseur de français
C’est pas seulement en classe qu’on peut apprendre à l’élève le français. Le français, c’est dans les livres également, donc ça se dit que souvent on donne des livres à exposer[2] à ces élèves-là. Maintenant, il y a des gens aussi qui sont un peu paresseux. Mais qu’est-ce qu’il faut faire ? Il faut maintenant immigrer vers les bibliothèques pour qu’ils puissent au moins avoir cette ambition, ce goût de lire ces livres français là.
Voix off
La lecture, mais pas que. Les habitants de Kati bénéficient de cours d’informatique. Mamadou Coulibaly s’exprime en français et en bambara pour se faire comprendre. Les lacunes dans la langue de Molière sont nombreuses.
Mamadou Coulibalychargé des cours d’informatique
C’est un problème de mental, c’est une réalité dans les domaines comme les domaines techniques ou scientifiques : on verra que les enfants ont un bon niveau, ont de meilleures notes, au même niveau que les autres nationalités, mais le premier problème, c’est surtout le problème du parler. Parce qu’on ne peut pas imaginer un élève qui arrive jusqu’au niveau de la douzième année, l’élève a du mal à s’exprimer correctement en français.
Voix off
Au Mali, malgré une forte volonté des pouvoirs publics d’éduquer le plus grand nombre depuis l’indépendance, le taux d’alphabétisation ne dépasse pas 40 % de la population.


[1] De son vrai nom Émile Salomon Wilhelm Herzog, André Maurois (1885-1967) est romancier, conteur, essayiste et surtout biographe français. Il a été élève du philosophe Alain.
[2] À prendre comme sujets d’exposés.

En 1985, l’Organisation internationale de la Francophonie créait les Centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC). 
Depuis, 317 centres ont vu le jour dans 22 pays membres au bénéfice de plus de 3,6 millions de visiteurs par an. 

Chaîne d'origine : ORTM

Publié le - Modifié le


Ressources pédagogiques

C1Adultes

C1 expérimenté (Adultes)Rédiger une synthèse.Voir les fiches

  • Culture(s)
  • Parler : donner son opinion
  • Parler : expliquer
  • Regarder
  • Vocabulaire : synonymes et antonymes
  • Écouter
  • Écrire : résumé, synthèse

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Tatiana Bésory (CAVILAM - Alliance française, Vichy)