L’École 42

Visitez une école pas comme les autres : l’École 42. 
Antoine Fonteneau, présentateur de l’émission JTNT

Bonjour ou re-bonjour à vous qui nous suivez sur tv5monde.com, euh… toujours avec Kwame Yamgnane. Vous êtes donc le fondateur de l’École 42, une école qui apprend le codage informatique, on vient de le dire, c’est un… un… un enjeu relativement important pour l’avenir. Il y a un manque de main d’œuvre dans… dans ce secteur, dans le codage informatique, aujourd’hui, en… en France et ailleurs, d’ailleurs ?

Kwame Yamgnane, fondateur de l’École 42

Alors, il ne faut pas se tromper entre deux choses : faut pas se tromper entre apprendre à coder et être développeur. Donc, développeur, c’est le professionnel du code.

Antoine Fonteneau, présentateur de l’émission JTNT

Alors vous…

Kwame Yamgnane, fondateur de l’École 42

Donc, nous…

Antoine Fonteneau, présentateur de l’émission JTNT

… vous formez des développeurs uniquement ?

Kwame Yamgnane, fondateur de l’École 42

Alors nous, on forme des développeurs, c’est-à-dire des gens qui vont devenir professionnels du code. Un petit peu de la même façon que c’est pas parce que vous avez appris à compter que euh… vous êtes mathématiciens, voyez ? Donc il y a deux choses bien séparées. Donc effectivement, aujourd’hui, dans l’aspect développeur, il y a un manque. Je pense qu’une société va devoir tourner, enfin une société va devoir tourner aux alentours de 1, 2, 3 % de développeurs, des professionnels du code pour qu’elles puissent à peu près fonctionner. C’est tout ce dont on a besoin à peu près pour être… pour être en mesure de fabriquer à peu près tous les outils dont on a besoin.

Antoine Fonteneau, présentateur de l’émission JTNT

C’est-à-dire… n’importe quel secteur, y compris hors des nouvelles technologies ?

Kwame Yamgnane, fondateur de l’École 42

Ah oui, non, non ! Tout… tout secteur aujourd’hui. On est réellement dans un changement d’ère, c’est-à-dire que, de la même façon qu’en 1850, on était passé de l’ère agricole à l’ère industrielle, aujourd’hui, on est en train de passer de l’ère industrielle à l’ère numérique.

Antoine Fonteneau, présentateur de l’émission JTNT

On l’a dit tout à l’heure… vous êtes une école avec un… un concept un peu différent. Ça veut dire que les autres écoles d’informatique, jusqu’à présent, apprenaient moins bien le métier de développeur ?

Kwame Yamgnane, fondateur de l’École 42

C’est pas qu’elles apprennent moins bien, c’est qu’elles apprennent différemment. C’est-à-dire que… l’éducation de manière globale a toujours voulu considérer que, euh… tous les humains sont les mêmes, hein ? C’est-à-dire qu’on vous dit : « À l’âge de sept ans, vous devez apprendre à lire et à écrire. » Ça paraît logique à tout le monde. Une classe d’âge en France, c’est 800 000 personnes, vous avez 800 000 jeunes à qui on dit : « À l’âge de sept ans, vous devez tous apprendre à lire et à écrire en même temps. » Là, on se rend bien compte que c’est forcément faux, on est des humains, on n’est pas des fourmis. Il y en a qui peuvent apprendre à 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11. Donc nous, tout ce qu’on dit, c’est pas que les autres forment mal, c’est que… elles forment d’une certaine manière. Cette manière de former est très adaptée à un certain type de jeunes, n’est pas du tout adaptée à un autre type. Sur les autres types de jeunes, nous, on propose un modèle d’éducation qui est différent. On obtient globalement les mêmes résultats ou mieux, dans certains cas, effectivement. Et ce nouveau modèle d’éducation permet d’augmenter, si vous voulez, la quantité générale pour la France, quelque part, du nombre de développeurs. Parce que ce n’est pas en accumulant les écoles d’informatique qui forment de la même façon que vous allez augmenter la quantité de développeurs. Parce que, de toute façon, les gens qui ne peuvent pas rentrer aujourd’hui euh… dans les écoles d’informatique de haut niveau, c’est en général, enfin pour plusieurs raisons, il peut y avoir une question de prix, parce que les écoles privées sont… sont… sont extrêmement chères, en général. Il peut y avoir, tout simplement, ce qu’on appelle une question de niveau ; c’est-à-dire que vous avez pas réussi à faire Math Sup, Math Spé, et donc vous ne pouvez pas rentrer en école d’ingénieurs, et vous ne pouvez pas faire Math Sup, Math Spé, non pas parce que vous ne voulez pas, mais parce que vous ne pouvez pas, parce que les modèles d’éducation associés à ce type d’éducation ne sont pas du tout adaptés pour vous. Un exemple concret, aujourd’hui, par exemple : socialement parlant, euh… vous êtes d’une catégorie extrêmement faible, vous devez travailler le matin. O.K., vous devez travailler parce que vous ne pouvez pas… vous pouvez pas manger. Donc vous devez aller travailler le matin dans une chaîne de fast-food. Eh bien, si vous le faites en étant à Math Sup, vous ratez les cours du matin et donc, vous ne pourrez pas passer votre concours. D’ailleurs, vous n’aurez jamais atteint la Math Sup. Donc effectivement, il y avait des systèmes qu’on avait mis en place autour de faire des boursiers, etc., etc. C’est des systèmes qui ont beaucoup de mal à continuer à fonctionner parce qu’on n’a plus les caisses qui sont aussi pleines qu’avant. Il faut proposer des modèles alternatifs pour réussir à intégrer ces jeunes. Eh bien, nous, on en propose un autre où effectivement, vous n’avez pas de cours, donc, du coup, vous pouvez venir quand vous le souhaitez. Conséquence de quoi, nous avons ouvert l’école 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, moyennant quoi, effectivement, vous pouvez aller travailler chez McDo le matin, venir l’après-midi, ça ne change rien dans vos études. C’est pour ça également qu’on a supprimé, par exemple, des barrières en disant : « Vous devez passer d’année en année. » Ici, vous rentrez, vous travaillez, vous avez vos projets qui tombent. Quand vous avez fini tous vos projets, vous avez fini 42. Alors que vous finissiez en 2 ans, 3 ans, 4 ans ou 5 ans, pour nous, c’est la même chose. Mais si vous travaillez le matin dans votre chaîne de fast-food, eh bien vous allez peut-être finir en quatre ans, c’est pas une histoire cognitive, c’est pas parce que vous êtes pas intelligent. C’est parce que, juste, vous devez travailler le matin.

 

Chaque semaine, le journal télévisé des nouvelles technologies fait le tour de l'actualité et des innovations technologiques. 

Dans cet épisode, Antoine Fonteneau, présentateur de l'émission nous parle de l'École 42, une école à la pédagogie innovante qui enseigne le codage informatique.

Publié le - Modifié le


Ressources pédagogiques

B2Adultes

B2 avancé (Adultes)Réfléchir à un métier d’avenir : développeur. Voir les fiches

  • Parler : raconter
  • Parler : émettre des hypothèses
  • Regarder
  • Écouter
  • Écrire : écriture créative
  • Éducation aux médias : décors
  • Éducation aux médias : techniques d'interview

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Émilie Lehr formatrice labellisée TV5MONDE