Le Barbier de Séville, de Beaumarchais

Quand Figaro joue aux devinettes et Lindor à cache-cache, cela met Rosine dans tous ses états !
Rosine
Monsieur Figaro, que je suis aise de vous voir !
Figaro
Votre santé, madame ?
Rosine
Pas trop bonne, monsieur Figaro. L'ennui me tue.
Figaro
Je le crois ; il n'engraisse que les sots.
Rosine
Avec qui parliez-vous donc ? Je n'entendais pas, mais…
Figaro
Avec un jeune bachelier de mes parents, de la plus grande espérance ; plein de talent, d'esprit et d'une figure fort revenante.
Rosine
Et il se nomme ?…
Figaro
Lindor. Il n'a rien, mais s'il n'eût quitté brusquement Madrid, il y aurait trouvé quelque bonne place.
Rosine
Il en trouvera, monsieur Figaro. Un jeune homme tel que vous le dépeignez n'est pas fait pour rester inconnu.
Figaro
Mais il a un grand défaut qui nuira toujours son avancement.
Rosine
Un défaut, dites-vous, monsieur Figaro ! En êtes-vous bien sûr ?
Figaro
Il est amoureux.
Rosine
Il est amoureux ! Il est amoureux et vous appelez cela un défaut !
Figaro
la vérité́, ce n'en est un que relativement sa mauvaise fortune.
Rosine
Ah ! Que le sort est injuste ! Et nomme-t-il la personne qu'il aime ? Je suis d'une curiosité́…
Figaro
À la vérité, madame, vous êtes la dernière personne qui je voudrais faire une confidence de cette nature.
Rosine
Pourquoi, monsieur Figaro ? Je suis discrète.
Figaro, la regardant finement
Figurez-vous la plus jolie petite mignonne, douce, tendre, taille adroite, élancée, bouche rosée…
Rosine
Et cette personne est ?…
Figaro
Je ne l'ai pas nommée ?
Rosine, vivement
C'est la seule chose que vous ayez oubliée, monsieur Figaro. Dites donc ! Dites donc vite !
Figaro
Eh bien, cette personne est…
Rosine, avec émotion
Ah !… Je ne vous crois pas, monsieur Figaro, je vous assure.
Figaro
C'est ce qu'il brûle de venir vous persuader lui-même.
Rosine
Vous me faites trembler, monsieur Figaro. S’il m’aime, il doit me…
Figaro
Souvenez-vous, madame, que le feu qui éteint une lampe, allume un brasier.
Lindor
J’ai déjà entendu ça quelque part.

« Monsieur Figaro, que je suis aise de vous revoir ! ». Figaro qui joue l'entremetteur dans Le Barbier de Séville, à l’abri dans son bureau moderne, c’est le principe de Rimaquoi !

La pièce originale

Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile est une pièce de théâtre française en quatre actes de Beaumarchais, jouée pour la première fois le 23 février 1775. C'est la première partie d'une trilogie intitulée Le roman de la famille Almaviva. Le deuxième volet de la trilogie, Le Mariage de Figaro, est écrit en 1778 et porté à la scène en 1784 seulement. Le troisième, L'Autre Tartuffe ou La Mère coupable, est achevé et joué en 1792.

Publié le - Modifié le

Liens :


Ressources pédagogiques

B2Adultes

B2 avancé (Adultes)Interpréter une scène.Voir les fiches

  • Culture(s)
  • Jouer
  • Littérature
  • Parler : donner son opinion
  • Parler : expliquer
  • Regarder
  • Vocabulaire : théâtre
  • Vocabulaire : description psychologique
  • Écouter

Contenus complémentaires

Fiches pédagogiques réalisées par : Marjolaine Pierré (CAVILAM-Alliance française, Vichy)