Italie-France, une migration réussie

Et si l’on portait un autre regard sur les migrations humaines ?
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
C’est une véritable légende des correspondants de la presse italienne en France. Alberto Toscano est mon invité aujourd’hui. Alberto, j’ai envie de vous faire une déclaration d’amour. Et ça, vous savez comment on dit ? On le dit à cette manière-là, écoutez :
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Vous savez combien de Français ont dansé le slow sur cette chanson, se sont aimés, ont fait des enfants ?
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Ben, c’est pour ça que la population française augmente !
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
C'est ti amo, c’est une déclaration d’amour à l’Italie. Alberto Toscano, Ti amo Francia, c’est le titre de votre livre, c’est une déclaration d’amour des Italiens à la France et c’est depuis très longtemps tout ça.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Si, buon giorno, c’est depuis très longtemps, depuis au moins la Renaissance et en effet ce livre s’appelle Ti amo Francia, les Italiens qui ont fait la France de Léonard de Vinci à Pierre Cardin. Donc, cinq siècles.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Cinq siècles.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Ça fait longtemps.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Pietro Cardino. On va en parler dans quelques instants. D’abord Léonard de Vinci, exposition en ce moment, événement en France qui rappelle quand même que tout nous vient d’Italie.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Formidable exposition au Louvre et effectivement Léonard de Vinci a passé en France les deux dernières années de sa vie, un peu plus que deux, mais enfin, il est italien, il a été en Italie, il est en Italie. Mais il a été aussi le symbole de l’amitié franco-italienne
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Oui…
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
À une époque la culture était vraiment à la base du développement de la société tout entière.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
C’est ça.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
La culture, Léonard de Vinci, la science et surtout l’amitié franco-italienne, son amitié personnelle avec François Ier.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Qui est incroyable. Et alors vous nous révélez qui était Mona Lisa dans ce livre. Écoute, vous nous dites la vérité, enfin.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
J’avoue, je ne suis pas sûr. Disons, c’est une hypothèse qui était connue, mais enfin c’est une hypothèse, à mon sens tout à fait plausible, et surtout selon les personnes que j’ai écoutées pour écrire ce livre. Ce livre est aussi un reportage. En France, on dit parfois, avec un certain mépris « livre de journaliste », comme pour dire c’est un livre qui n’est pas très fouillé, d’une grande recherche. Là, moi je parle d’un livre d’un journaliste, c’est-à-dire un journaliste qui a fait ce métier pendant presqu’un demi-siècle et qui utilise la méthode du reportage, de l’enquête journalistique pour écrire er pour écrire des histoires. Ce livre, c’est un ensemble d’histoires, une mosaïque d’histoires franco-italiennes. 
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Oui, alors…
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Ce n’est pas un catalogue de Français d’origine italienne.  
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Non, pas du tout, pas du tout. Mais, ils apparaissent. Alors, on peut en citer évidemment, on le sait. C’est Dalida, si je vous dis Ivo Livi ?
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Ivo Livi
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
C’est évidemment Yves Montand. Sergio Reggiani, Angelino Ventura…
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Voilà, Angelino Ventura, c’est
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
C’est leur vrai nom. Pietro Cardin… 
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Oui, ce sont tous des Italiens que les Français parfois considèrent comme tout à fait français. 
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Oui, Michel Colucci. 
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Colucci, Coluche. Il est considéré tout à fait français par les Français. À juste titre d’ailleurs.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Oui.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Il est français. Mais il est aussi italien, son père est italien, un émigré italien en France. Alors derrière ce livre, il y a aussi et surtout, cette mosaïque magnifique de l’histoire de l’immigration italienne en France. Des millions d’Italiens sont venus pendant des siècles, au moins un siècle, surtout un siècle : entre la fin du 19e et la moitié du 20e. Mais aussi, avant et, sans doute, ils viendront après, pour chercher du travail en France et pour être actifs dans la société française. Donc, ce million de travailleurs italiens, de migrants italiens en France, une migration à succès. Et il est important de dire que c’est une migration à succès, à une époque l’émigration est souvent synonyme d’échec. 
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Oui, ce qui est incroyable, c’est qu’on voyait à l’instant, par exemple, Platini à l’image. C’est donc ces Italiens-là qui deviennent finalement des fiertés françaises.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Absolument. À juste titre. J’étais d’ailleurs, il y a deux semaines, à Villerupt, en Lorraine, la terre de Michel Platini, aussi la terre d’Aurélie Filippetti, la terre d’autres champions du sport mais aussi de personnalités politiques françaises. Je pense à Raymond Forni, président de l’Assemblée nationale qui venait d’Alsace.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Max Gallo qui est cité dans le livre.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Max Gallo qui venait de Nice. Ô combien de Français ont une origine italienne et ô combien de Français d’origine italienne ont contribué à la gloire de la France.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Je voudrais vous faire entendre une musique italienne. Écoutez Alberto
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
C’est une très jolie musique italienne.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Alors là, c’est la variation en do majeur de Viotti, Giovanni Battista Viotti, au Piémont au 18e siècle, qui à la fin du 18e siècle, une dizaine d’années avant que Rouget de L’Isle ne compose la Marseillaise, compose ce thème de variations en do majeur et on peut aisément imaginer qu’en écrivant la Marseillaise…  
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Il y a une toute petite parenté avec la Marseillaise, écoutez quand même.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Non, non, non, ça ne ressemble pas du tout à la Marseillaise, Alberto. Pas du tout, pas du tout.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Mais, il n’y a rien de mal au fait qu’à l’époque, on prenait la musique écrite par un autre. On est à la fin du 18e.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Donc, vous nous dites que la Marseillaise est une musique italienne, alors ? 
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
L’origine musicale, évidemment, pas le texte. L’origine musicale de la Marseillaise est évidemment liée à une composition d’un auteur italien qui résidait d’ailleurs en France et qui n’était pas très connu à l’époque, mais qui sera plus connu sous la Restauration, dans la France de la Restauration, raison pour laquelle à mon sens il a soigneusement évité, c’est ce qu’il a dit, en 1815-1820 qu’il était l’auteur de cette musique.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
C’est incroyable, c’est un véritable roman, on retrouve tout cela dans ce livre formidable Ti amo Francia. Et faut dire quand même aussi que les Italiens vont payer le prix du sang dans la Résistance française, et ça c’est important, c’est un chapitre important du livre.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Oui, les Italiens vont payer le prix du sang à plusieurs reprises : à la campagne de Russie de Napoléon Ier, quant à la campagne de Russie, il y a au moins 50 000 Italiens et les victimes italiennes sont des dizaines de milliers à la campagne de Russie, et ensuite pendant la Première Guerre mondiale, et ensuite pendant la Seconde Guerre mondiale, et…
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Et dans la Résistance, en particulier.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Et dans la Résistance française.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Ils sauvent des juifs, en particulier, à Nice, à Grenoble.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Il y a deux aspects là. Un aspect, c’est les Italiens immigrés et fils d’immigrés, souvent de familles communistes, qui ont participé à la lutte armée contre les Allemands, les occupants allemands. Et l’autre aspect, c’est des Italiens, militaires, militaires de l’armée fasciste, qui occupent en novembre 42, dix départements français et qui, ô surprise, après les avoir occupés, met en garde l’administration vichiste et leur dit : « arrêtez de persécuter les juifs ». Et cette partie de France, du Sud-Est de la France occupée pendant 10 mois par les Italiens, entre septembre, novembre, pardon novembre 42 et septembre 43 quand les Italiens seront chassés par les Allemands, cette partie de la France devient un havre de paix pour les juifs et des dizaines de milliers de personnes, notamment juives, arrivent à se réfugier dans cette partie de la France occupée par les Italiens. Et j’ai interviewé Robert Badinter qui était à ce moment près de Chambéry et qui dit : « j’ai été sauvé par des militaires italiens ».
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Ça s’appelle Ti amo Francia, de Léonard de Vinci à Pierre Cardin, ces Italiens qui ont fait la France, c’est donc publié chez Armand Colin. C’est un véritable roman que votre livre, Alberto.
Alberto Toscano, journaliste, politologue et écrivain italien
Grazie.
Patrick Simonin, présentateur de l’émission l’Invité
Merci d’avoir été notre invité, ti amo !

Depuis plusieurs siècles, des immigrés italiens – à force de talent et de courage – font leur chemin en France au point d’imprimer leur nom dans la culture et l’histoire de l’Hexagone. Qui sont-ils ? Retracez leur parcours grâce au livre d’Alberto Toscano Ti amo Francia.

Chaîne d'origine : TV5MONDE

Publié le - Modifié le


Ressources pédagogiques

B2Adultes

B2 avancé (Adultes)Présenter sous forme d’exposé une vague migratoire significative pour l’histoire de son pays. Voir les fiches

  • Culture(s)
  • Parler : donner son opinion
  • Parler : faire une présentation, un exposé
  • Regarder
  • Vocabulaire : immigration
  • Écouter
  • Éducation aux médias : invité-e
  • Éducation aux médias : traitement de l'information

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Jacqueline Grévisse (Alliance française de Bruxelles-Europe, CELF)