Gilles le Suisse rencontre des migrants en Espagne

Et s’il existait une autre politique migratoire que celle des murs et des expulsions ?

Gilles le Suisse (voix off)

Ma chère maman, je me trouve au cœur de l’Espagne, en Aragon. Une région dépeuplée qui survit grâce aux migrants. Autant dire que pour l’éternel étranger que je suis, ces villages attisent ma curiosité. Ici, les immigrés sont accueillis à bras ouverts pour les inciter à venir s’installer. Il faut dire, sans les migrants, le village de Visiedo serait encore plus désert. Repeupler ces régions, c’est l’objectif de Judith et de sa fondation qui accueille ici des migrants d’un peu partout… enfin presque.
Gilles le Suisse
Est-ce que tu penses que je suis le premier migrant suisse de Visiedo ? 
Judith
¡ Claro que si ![1]  (Rires)
Gilles le Suisse
¿ Si ? [2]
Judith
Si. [3]
Gilles le Suisse (voix off)
C’est dans le bar du village que je rencontre Saïd. Ce migrant a quitté le Maroc il y a 24 ans et a d’abord tenté sa chance à Barcelone. Depuis quelques années, il est installé ici. Le village lui offre un logement et un emploi stable à la mairie.
Gilles le Suisse
Pourquoi tu as déménagé en Espagne ? 
Saïd 
Je suis venu d’abord en Espagne pour découvrir le monde étant jeune, puis pour améliorer ma condition de vie. Puis quand la fameuse crise économique a frappé l’Espagne, ça a été dur. J’ai presque tout perdu. Et puis je n’en pouvais plus du stress de la ville. J’avais envie de changer d’air. Je suis très content d’être ici.
Gilles le Suisse (voix off) 
Saïd me présente ensuite à deux migrants colombiens arrivés depuis quelques mois à peine dans le village.
Gilles le Suisse
C’était facile de vous intégrer ici ?
Homme
C’était très facile de nous intégrer, les gens nous ont très bien accueillis.
Gilles le Suisse
Qu’est-ce qui vous manque ici ?
Homme
Au village ?
Gilles le Suisse
Oui.
Homme
Les enfants. Plein d’enfants pour donner de la joie au village.
Gilles le Suisse
Et toi Saïd, tu as combien d’enfants ?
Quatre ? Très bien, une grande famille !
Saïd
Il faut bien repeupler le village !
Gilles le Suisse (voix off)
Le manque d’enfants, c’est bien ça le problème. L’âge moyen des villageois dépasse les septante ans et sans les migrants, il n’y aurait quasiment plus de mineurs ici. Saïd a sauvé l’école du village grâce à ses filles.
Saïd
Voici le futur du village et de l’humanité : mes filles. La plus grande, Yasmine et Fida. Et les autres enfants que je considère aussi comme les miens.
Gilles le Suisse
Mais vois-tu maman, il n’y a pas qu’en Espagne qu’il y a peu d’enfants. C’est le même problème partout en Europe : moins de 1,6 enfant par femme. Sans apport extérieur, la population vieillit, elle pourrait même diminuer. Et cela est surtout vrai dans les pays méditerranéens ou de l’est du continent. 
Quasi lanterne rouge, l’Italie, où en moyenne, une femme n’a pas plus de 1,35 enfant. Du coup, l’actuel gouvernement projette d’octroyer gratuitement des terres aux familles italiennes ayant un troisième petiot. À la condition expresse que ces couples soient mariés et installés en Italie depuis au moins dix ans. Pas question d’ouvrir la porte aux immigrés même s’il s’agit de repeupler le pays, de refaire vivre des régions désertées. Reste à savoir combien de familles ont encore la fibre agricole en Italie. Reste à savoir comment transformer l’Italien de base en paysan.
Retour en Espagne. Ici, à Visiedo, plus aucun habitant ne dit que les étrangers prennent le pain des locaux. C’est même plutôt l’inverse. Figure-toi que le métier le plus ancien du patelin, le berger du village qui fournit viande, laine et fromage, se prénomme Ali. Il est marocain et il adore son nouvel emploi.
Gilles le Suisse
Et comment ça se fait que vous vous retrouvez berger à Visiedo ?
Ali
Je suis venu en Espagne pour travailler et Vicente, mon chef, m’a trouvé dans un autre village. Maintenant, cela fait 12 ans que j’ai confiance en lui et il est devenu comme un frère pour moi.
Gilles le Suisse
Ali a donc appris le métier de berger grâce à Vicente et depuis, le Marocain et l’Espagnol sont devenus les meilleurs amis du monde.
Vicente
Avec Ali, vu la confiance que je lui accorde, tant au niveau professionnel qu’au niveau personnel, si je dois un jour partir en voyage, je suis tranquille. Je ne travaille pas mieux que lui.
Gilles le Suisse (voix off)
Mais tu sais maman, dans l’Union européenne, tout le monde ne veut pas d’une telle cohabitation. Ils sont nombreux les activistes de droite ou d’extrême droite qui voient dans l’arrivée des migrants un danger pour la vieille Europe. Le Premier hongrois[4], Viktor Orban, en a fait une question de religion. Au début de cette année, en parlant des migrants, il disait : « Nous ne considérons pas ces gens comme des réfugiés musulmans. Nous les considérons comme des envahisseurs musulmans. Nous pensons qu’un grand nombre de musulmans conduit inévitablement à des sociétés parallèles, sociétés chrétiennes et musulmanes ne s’uniront jamais. »
Je me demande maman : sont-ils jamais venus à Visiedo ?
Ali
Chacun a sa religion, mais nous sommes comme des amis, comme des frères et nous nous aidons mutuellement et c’est tout.
Vicente
Espérons qu’un jour le monde ressemble à ce qui se passe ici.
Gilles le Suisse
Un repeuplement où chacun est gagnant et qui va peut-être en inspirer d’autres.
Kussi[5], ton fils, Gilles. 

[1] En espagnol : « Bien sûr ! »
[2] En espagnol : « Ah oui ? »
[3] En espagnol : « Oui. »
[4] Premier ministre hongrois
[5] En Suisse allemand : « Bisous »

Gilles le Suisse, célèbre reporter baroudeur, parcourt aujourd’hui l’Espagne. Il s’arrête à Visiedo, un petit village qui attire sa curiosité. Mais qu’est-ce que Visiedo a donc si particulier ?

Chaîne d'origine : RTBF, TV5MONDE

Publié le - Modifié le


Ressources pédagogiques

B1Adultes

B1 intermédiaire (Adultes)Présenter les conditions d’accueil des migrants dans son pays.Voir les fiches

  • Culture(s)
  • Parler : faire une présentation, un exposé
  • Regarder
  • Vocabulaire : immigration
  • Écouter
  • Écrire : brève
  • Éducation aux médias : analyse du commentaire journalistique
  • Éducation aux médias : analyse d'un dessin de presse
  • Éducation aux médias : analyse des images
  • Éducation aux médias : traitement de l'information

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Sabrina Fecchio (Alliance française de Bruxelles-Europe)