Gilles le Suisse et les anti-Brexit à Londres

Que faut-il faire pour que les citoyens retrouvent confiance dans l’Europe ?
Gilles le Suisse
Ma chère maman, j’ai décidé de m’offrir des petites vacances à Londres avant le fameux Brexit. Dans moins d’un mois[1], la Grande-Bretagne ne fera peut-être plus partie de l’Europe. Dans la capitale, de nombreux Anglais voudraient rester dans l’Union. Parmi eux, une jeune femme s’est inventé un personnage : Supergirl Europe.
Comment as-tu inventé ce personnage ?
Madeleina Kay alias Supergirl Europe, artiste et activiste
Parce que le Brexit, c’est un désastre ! La Grande-Bretagne a besoin d’être sauvée. Qui peut venir à sa rescousse ? Une superhéroïne, bien sûr !
Gilles le Suisse
Madeleina me propose de me rendre à une manifestation. Mais avant, elle me maquille aux couleurs de l’Europe. Même sa chienne doit se préparer.
Madeleina Kay alias Supergirl Europe, artiste et activiste
Ça signifie : les animaux aiment l’Europe !
Gilles le Suisse
C’est joli !
Tirés par la chienne de Supergirl Europe, nous marchons jusqu’aux abords du palais de Westminster. Cet imposant bâtiment abrite le Parlement britannique.
Vous venez chaque semaine plusieurs fois, est-ce que ça a changé quelque chose ?
Un manifestant anti-Brexit
C’est vital que ce drapeau flotte devant le Parlement pour leur rappeler chaque jour l’importance de rester en Europe. Nous serons ici jusqu’au dernier jour, jusqu’au dernier moment.
Gilles le Suisse
Une dame m’explique qu’elle est diabétique et que son insuline vient du Danemark. Elle craint de ne plus recevoir ses médicaments si les frontières venaient à se fermer.
Une manifestante anti-Brexit
Oh, c’est pas seulement pour le diabète, il y a aussi les médicaments pour l’épilepsie. Ce sont les médicaments de traitements qu’on ne peut pas interrompre.
Madeleina Kay alias Supergirl Europe, artiste et activiste
Si une personne meurt, ça ne vaut pas le coup ! On est ici, on a l’air un peu stupide avec notre maquillage et notre chien, mais, pour certains, c’est une question de vie ou de mort.
Gilles le Suisse
Mais vois-tu maman, même si cette crainte est sans doute exagérée, elle dévoile l’attachement de la population britannique à son système de santé gratuit : le fameux NHS[2]. Lors des dernières élections, celui-ci figurait parmi les priorités de la population avant l’économie et l’emploi. Un sentiment utilisé par les partisans du Brexit : ils ont prétendu que la Grande-Bretagne allait récupérer chaque semaine 350 millions de livres. Cette somme serait utilisée pour refinancer le NHS. Au lendemain du référendum, les pro-Brexit ont dû admettre qu’ils avaient trompé l’opinion : non seulement le Royaume-Uni ne payait pas chaque semaine 350 millions de livres à l’Union, mais, en plus, l’économie ainsi réalisée ne pourrait pas être injectée dans le NHS. Les slogans anti-Brexit se voient de loin à Londres. Dans le quartier de Lambeth, cet immense panneau d’affichage fait face aux rails du métro. Comme j’ai envie de comprendre ce que signifie l’expression « Bollocks to Brexit », je vais à la rencontre de son propriétaire.
Bonjour ! Je peux rentrer ?
Charlie Mullinsfondateur de Pimlico Plumbers
Je ne suis pas sûr, qui êtes-vous ?
Gilles le Suisse
Je fais la connaissance de Charlie Mullins, un plombier millionnaire qui ressemble furieusement à Rod Stewart[3]. Que signifie « bollocks » ?
Charlie Mullinsfondateur de Pimlico Plumbers
Ce que ça signifie ? À quelle heure passe votre émission ? Ça signifie exactement ça : « Brexit de mes couilles[4] » ! On n’est pas contents du Brexit, alors on a mis un panneau géant sur le toit. Un million de passagers de métro le voient chaque semaine.
Gilles le Suisse
Chez Charlie, même la déco est anti-Brexit !
Charlie Mullins, fondateur de Pimlico Plumbers
Évidemment, tu comprends ce que ça signifie ? Nous sommes dans la « Brex merde ». Mais tu as envie d’ouvrir cette cuvette, n’est-ce pas ?
Gilles le Suisse
Je peux ?
Charlie Mullins, fondateur de Pimlico Plumbers
Comme tu veux, c’est ton problème ! Imagine-toi assis dessus !
Gilles le Suisse
Ce businessman a commencé comme simple plombier à 15 ans. 40 ans plus tard, il est multimillionnaire et dirige une entreprise de 450 employés. Beaucoup de ses clients partagent ses opinions anti-Brexit.
Charlie Mullins, fondateur de Pimlico Plumbers
Nous travaillons beaucoup plus depuis que nous avons mis ce grand panneau. C’est parce que 70 % des propriétaires désirent rester en Europe. Si nous quittons l’Europe, je ne sais pas ce qu’il va se passer.  Nous allons perdre des employés d’autres pays européens. Ils vont devoir rentrer chez eux.
Gilles le Suisse
Mais tu sais maman, cet enthousiasme de certains Britanniques ne doit pas cacher la réalité des choses : aujourd’hui seuls 42 % des Européens disent avoir confiance en l’Union. En France, au Royaume-Uni, en Italie ou en Espagne, cette confiance est encore plus basse. L’Europe, absente de plusieurs grandes interrogations citoyennes, comme les marches pour le climat où ne figure aucun drapeau européen. Et cette autre grande protestation : celle des Gilets jaunes, elle est loin de se revendiquer de l’Europe actuelle. Pourtant, parfois l’Europe sert encore de recours : en Hongrie, les opposants au régime se revendiquent ouvertement de l’Union. Ils manifestent, drapeaux européens en tête. De quoi mettre du baume au cœur des responsables de Bruxelles.
Voilà, maman, j’aurai visité Londres juste avant le Brexit ! Comme personne n’arrive à prévoir la suite, je ne peux que souhaiter « Good luck ! » aux Anglais.
Kussi[5], ton fils, Gilles.

[1]Émission diffusée le 3 mars 2019.
[2]Le National Health Service est le système de santé publique du Royaume-Uni.
[3]Chanteur britannique.
[4]En français familier : « testicules ». 
[5]En Suisse allemand : « Bisous ». 

Gilles le Suisse en voyage en Grande-Bretagne est allé à la rencontre de Londoniens anti-Brexit. Ils nous exposent leurs arguments.

 

Chaîne d'origine : RTBF, TV5MONDE

Publié le - Modifié le


Ressources pédagogiques

B2Adultes

B2 avancé (Adultes)Rédiger une lettre ouverte pour provoquer les dirigeants européens.Voir les fiches

  • Parler : argumenter
  • Regarder
  • Vocabulaire : politique et société
  • Écouter
  • Écrire : politique
  • Écrire : résumé, synthèse
  • Éducation aux médias : analyse du commentaire journalistique
  • Éducation aux médias : angle d'un reportage

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Anne-Philippe Prévost-Wright (Alliance Française Bruxelles-Europe - AFBE)