Gilles le Suisse en Macédoine du Nord

La Macédoine du Nord a changé de nom pour entrer dans l'Union européenne. 
Gilles le Suisse
Ma chère maman, j’ai décidé cette semaine de prendre l’avion pour voyager dans un pays qui vient tout juste de changer de nom. La Macédoine se nomme désormais la Macédoine du Nord. C’est peut-être un détail pour toi, mais pour eux, ça veut dire beaucoup[1]. C’est la toute première condition pour entrer dans l’Union sans froisser leur voisin grec. Après avoir rencontré les Britanniques, qui eux, veulent quitter l’Europe, j’étais curieux de rencontrer ceux qui n’ont qu’une obsession : rejoindre l’Union européenne.
Deux locaux vont m’accompagner dans cette nouvelle aventure. Gilles.
Martin
Martin. Bienvenue en Macédoine !
Gilles le Suisse
Ah, merci. L’aéroport vient également de changer de nom, lui aussi, pour rassurer le voisin grec.
Martin
Il est écrit : « Aéroport international de Skopje ». Il y a deux mois, c’était écrit : « Alexandre le Grand ».
Gilles le Suisse
Ah ok ! Pourquoi ?
Martin
Comment ça, pourquoi ?
Gilles le Suisse
Pourquoi ils ont changé le nom ?
Martin
Parce que le nouveau gouvernement a voulu changer le nom pour améliorer les relations avec la Grèce.
Gilles le Suisse
Tu l’auras compris, entre les Macédoniens du Nord et les Grecs, on marche sur des œufs[2]. Les Grecs affirment que le nom « Macédoine » appartient à l’une de leurs régions et qu’Alexandre le Grand est l’une de leurs icônes nationales que d’autres pays ne peuvent s’accaparer. Je vais tenter de comprendre tout ça lors de mon séjour, mais avant ça, mes guides proposent une petite pause gourmande pour goûter une spécialité locale : le burek. Dans la cuisine, je découvre un drôle de rituel ; un boulanger fait voler de la pâte feuilletée tel un pizzaïolo. Pourquoi il fait ça ?
Le boulanger
Parce qu’il doit rendre la pâte très fine, plus c’est fin, plus c’est bon.
Le burek est une sorte de gâteau salé fourré à la viande ou au fromage. Les Macédoniens le savourent au petit-déjeuner, c’est délicieux ! Et je vais vite comprendre que même le plat national pourrait trouver un bel avantage à devenir européen.
Martin
Combien coûte un burek ?
Le boulanger
90 centimes.
Martin
90 centimes.
Gilles le Suisse
90 centimes ! Vous pensez que le prix pourrait augmenter si vous étiez dans l’Europe ?
Le boulanger
Oui, en Slovénie, un quart de burek coûte 2,50 euros.
Gilles le Suisse
Eh oui, ici l’Europe est encore considérée comme l’Eldorado. Il faut dire que le salaire moyen des Macédoniens du Nord s’élève à seulement 325 euros et, pour beaucoup, les fins de mois sont difficiles.
Une maraîchère
Depuis trois jours, ce sont les mêmes marchandises que je propose. Vous pouvez imaginer comment vont les affaires ! Les gens n’ont pas d’argent, le pays est fragile.
Gilles le Suisse
Et entrer dans l’Europe, ça pourrait aider la Macédoine ?
Une maraîchère
J’espère ! Que Dieu nous vienne en aide !
Gilles le Suisse
C’est vrai qu’en adhérant à l’Europe, les Macédoniens pourraient plus facilement exporter leurs spécialités, certaines ont des vertus surprenantes.
Martin
Alors une cuillérée de cette poudre et ça devient grand comme un arbre !
Gilles le Suisse
Mes deux amis m’emmènent ensuite sur le mont Vodno je découvre un panorama de la capitale. Sur place, nous rencontrons un club de motards qui pensent que leur pays a déjà fait beaucoup de sacrifices pour rentrer dans l’Europe.
Un motard
Nous avons changé de nom, nous avons reconnu toutes les nationalités, les minorités. Nous avons tout accepté, une deuxième langue et je ne sais plus quoi d’autre. Nous avons tout changé.
Gilles le Suisse
Et c’est bien ou pas ?
Un motard
Je pense que c’est bien si l’économie va de l’avant, sinon, je ne peux pas changer de nom pour rien, je dois y gagner quelque chose.
Gilles le Suisse
Ok. Ça a été difficile de voir son pays changer de nom ?
Un motard
Bien sûr ! Tu aurais changé de nom, toi ?
Gilles le Suisse
Ça dépend si c’est pour un joli nom.
Un motard
Tu parles de la beauté du nom ou tu y gagnerais quelque chose ?
Un autre motard
Non, ce qui est difficile c’est qu’on t’impose un nom et que tu doives l’accepter.
Gilles le Suisse
Mais tu sais, maman, il y a bien un plan pour faire entrer la petite république dans l’Union, mais il est assorti de beaucoup de conditions. Le pays est candidat depuis 2004, pourtant, les négociations d’adhésion n’ont commencé qu’en 2018 et aucune question n’est encore réglée. L’Europe critique très vertement différents aspects de la politique macédonienne comme le respect des droits fondamentaux, l’organisation de la justice ou encore l’environnement. Il faudra donc du temps. Et puis les citoyens européens sont réfractaires à tout nouvel élargissement, c’est même la seule politique européenne à être majoritairement rejetée. Et les difficultés actuelles avec les derniers pays arrivés ne sont pas faites pour que ça change. Pourtant, pour certains citoyens macédoniens, l’Europe pourrait aussi être un rempart contre la discrimination. Je vais le comprendre grâce à ce boxeur qui fait partie de la communauté rom. Redzep Redzepovski est Rom de Macédoine et champion olympique. En 1984, il a remporté la médaille d’argent aux Jeux de Los Angeles.
Redzep Redzepvoski
J’ai combattu plus de 430 fois, j’ai perdu seulement trois fois.
Gilles le Suisse
Malgré sa médaille olympique, le boxeur a été peu récompensé par son pays. C’est tout juste si l’État lui a permis de s’installer dans cet appartement à louer. Pour lui, c’est sûr, il a été traité avec peu de considération parce qu’il est Rom.
Redzep Redzepvoski
Par exemple, pour le même crime, un Rom va écoper de six ans alors qu’un non-Rom va prendre six mois. Et aussi, la plupart des Roms sont employés pour ramasser des bouteilles de plastique. Ils font tout pour nous maintenir dans notre misère.
Gilles le Suisse
Si la Macédoine adhère à l’Union européenne, pensez-vous que la communauté rom sera mieux traitée ?
Redzep Redzepvoski
L’ouverture des frontières va nous ouvrir les yeux, nous aurons plus de chance de nous en sortir. Nous sommes des gens capables et nous savons tracer notre route.
Gilles le Suisse
Mais, vois-tu maman, la situation des Roms, même en cas d’adhésion, ne devrait pas changer du jour au lendemain. En Bulgarie et en Roumanie, leur sort s’est légèrement amélioré après l’entrée de ces pays dans l’Union. Mais il est loin d’être enviable. De plus, aujourd’hui, populistes et extrême droite relèvent la tête et les Roms sont une de leurs cibles favorites. Exemple, cette déclaration de Matteo Salvini, pourtant vice-président du gouvernement italien.
Matteo Salvini (en italien)
J’ai demandé un dossier concernant les Roms. Pour voir qui, comment et combien ils sont. Concernant les Roms italiens, malheureusement, nous devons les garder, nous ne pouvons les expulser.
Gilles le Suisse
Le sentiment anti-Roms est tellement fort, même en Europe, que récemment, en France, des rumeurs de vols d’enfants ont provoqué une véritable chasse à l’homme. Et tout cela, l’Europe ne pourra pas le changer en un coup de baguette magique. En attendant, les Roms de Macédoine continuent à se battre pour leurs droits. Ils fêtent ce soir la journée internationale des Roms et je ne peux résister à l’envie de danser sur leur musique.
Martin
Tu es enfin devenu un Rom !
Gilles le Suisse
Kussi, ton fils, Gilles.

[1]Référence aux paroles de la chanson « Il jouait du piano debout » de France Gall.
[2]Expression imagée qui signifie : agir très prudemment. 

La Macédoine, petit pays du sud-est de l’Europe et voisin de la Grèce, s’appelle désormais la Macédoine du Nord. Elle aspire à rejoindre l’Union européenne. Pour quelles raisons ? A-t-elle des chances d’y entrer ?

Chaîne d'origine : RTBF, TV5MONDE

Publié le - Modifié le


Ressources pédagogiques

B1Adultes

B1 intermédiaire (Adultes)Faire des recommandations pour lutter contre les préjugés. Voir les fiches

  • Grammaire : articulateurs logiques
  • Parler : argumenter
  • Parler : conseiller
  • Parler : résumer
  • Parler : émettre des hypothèses
  • Écouter
  • Éducation aux médias : analyse des images

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Anne-Philippe Prévost-Wright (Alliance Française Bruxelles-Europe - AFBE)