Discuter avec le professeur Yoka (RDC)

La débrouillardise généralisée, mode de vie des habitants de Kinshasa ?
Exprimer la cause d'un problème en la justifiant et en démontrant ses conséquences.
En 1960, quand la Belgique a largué l'indépendance - appelons ça comme ça - parce que pressée par les circonstances... du moment, la Belgique a vraiment largué l'indépendance au point que les Congolais n'ont pas été préparés à gérer cette indépendance.
Ce qui fait que la débrouillardise** dans tous les domaines : la débrouillardise dans le domaine politique, dans le domaine économique, dans le domaine managérial... cette débrouillardise nous poursuit 50 ans après. Et la grande force de Kinshasa et du Kinois, c'est justement cette débrouillardise. Celle que, alors qu'il n'y a rien de structuré à travers des solidarités récriées, à travers le travail au noir, à travers la « bongolation* », à travers les voyages de nos femmes qui vont à l'étranger pour faire du commerce, et bien, la société tient debout.
Il y a une passion de vie ici qui donne le change à la misère. Quand quelqu'un débarque ici, c'est vrai qu'il y a les enfants des rues, hélas ! C'est vrai que... il y a des bidonvilles. Mais on n'enlèvera jamais à ma ville de Kinshasa la passion de la vie. S'il n'y avait que ça, je crois qu'il n'y aurait pas de Kinois.
 
*    La bongolation est la contrefaçon. En lingala, kobongola signifie « changer », « transformer ».
** …la débrouillardise s’exerce

Le professeur Yoka, écrivain congolais, revient sur l'origine de l'économie informelle, très développée à Kinshasa.

Réalisation : Marc-Henri Wajnberg.

Chaîne d'origine : ARTE

Production : ARTE GEIE

Publié le - Modifié le

Liens :


Ressources pédagogiques

B2

B2 avancé Voir les fiches

  • Grammaire : articulateurs logiques
  • Grammaire : cause et conséquence
  • Parler
  • Regarder
  • Écouter

Fiches pédagogiques réalisées par :