Destination Côte-des-Neiges (Canada)

Disponible jusqu'au 04/11/2030 - 22:59Disponible jusqu'au 04/11/2030
Comment favoriser l’intégration de commerçants non francophones au Québec ?
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
3:45

Vidéo

DestinationFrancophonie-CoteDesNeiges-Video
Ressources pédagogiques
  • C1
    Adultes

C1 expérimenté

Voir les fiches
Participer à une table ronde sur les politiques d’intégration linguistique.
Adultes
Culture(s) : Culture(s)
Parler : argumenter
Parler : donner son opinion
Parler : expliquer
Parler : émettre des hypothèses
Regarder : Regarder
Vocabulaire : variétés du français
Écouter : Écouter
Écrire : publicité
Éducation aux médias : message publicitaire
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Contenus complementaires
Destination Côte-des-Neiges, le quartier de l'Université de Montréal.
Pour les aider à s'intégrer au Québec, l'Université propose aux commerçants étrangers de suivre des cours de français, gratuits et dans leur commerce, dispensés par ses étudiants.
Un jumelage linguistique étudiants-commerçants unique au monde !
Chaîne d'origine
TV5MONDE
- Modifié le
04/11/2020
Ivan Kabacoff (en voix off), présentateur
Cette semaine, Destination Francophonie vous emmène à Côte-des-Neiges, un quartier de Montréal.
Ivan Kabacoff, présentateur
Mais le quartier Côte-des-Neiges est surtout connu à Montréal pour être un petit condensé de la planète. Ici, 160 origines ethniques s’y côtoient. D’ailleurs, regardez autour de moi : vous avez un restaurant thaïlandais, un restaurant indien, un coiffeur africain et même une épicerie du Maghreb. Or, dans ces commerces, les populations immigrées maîtrisent souvent mal le français, et du coup, elles vivent un problème d’intégration. Alors, pour les aider, le gouvernement du Québec, la Chambre de commerce et l’Université de Montréal ont eu une très belle idée : leur proposer directement dans leurs commerces des cours de français. Et ce programme a même fait l’objet d’une campagne de communication dans tout le quartier. Les cours quant à eux sont donnés par les étudiants de l’Université de Montréal. C’est le cas d’Olga Epanova.
Ivan Kabacoff (en voix off), présentateur
Olga est une étudiante russe qui est « tombée en amour » du français, comme on dit au Québec. Son rêve : étudier à l’Université de Montréal. Un rêve qu’elle a réalisé il y a deux ans. Elle y suit désormais des études de sciences cognitives. Mais Olga ne se contente pas de suivre des cours ; elle a décidé de s’engager dans le projet de jumelage en langue française entre étudiants et commerçants. L’objectif : donner des cours de français aux commerçants étrangers dans le quartier de Côte-des-Neiges. Ainsi, deux heures par semaine, Olga se rend chez Mustafa, qui tient un restaurant de kebab. Mustafa est ouïghour et vient du Turkestan, en Asie centrale. Il a immigré il y a quelques années au Québec. Ses enfants suivent un enseignement francophone, mais lui n’a pas le temps d’apprendre le français. Avant de venir chez Mustafa, Olga prépare très sérieusement ses cours à l’université et participe aux réunions de préparation avec les autres étudiants dont beaucoup sont étrangers. Tous sont rémunérés pour donner ces cours, mais ils sont surtout animés par un sens de l’engagement et sensibles aux questions d’intégration.
Ivan Kabacoff, présentateur
Bonjour Olga.
Olga Epanova, étudiante en sciences cognitives à l’Université de Montréal
Bonjour.
Ivan Kabacoff, présentateur
Bonjour Mustafa.
Mustafa Niyaz, restaurateur
Bonjour.
Ivan Kabacoff, présentateur
Alors Olga, pourquoi vous avez décidé de participer à projet de cours de français, ici pour Mustafa ?
Olga Epanova, étudiante en sciences cognitives à l’Université de Montréal
Tout d’abord, j’ai pensé que c’était un projet très intéressant pour les étudiants, aussi bien que pour les commerçants. En plus, ce qui m’a tentée vraiment, c’est que je pourrais découvrir une nouvelle culture et je pourrais partager mes connaissances avec quelqu’un. Je me souviens bien comment c’était douloureux d’apprendre le français, donc je peux vraiment partager mon expérience.
Olga Epanova (en cours), étudiante en sciences cognitives à l’Université de Montréal
On va faire l’exercice qui se trouve ici.
Olga Epanova, étudiante en sciences cognitives à l’Université de Montréal
Je suis vraiment contente de juste venir aux gens et d’utiliser tout ce que je sais, de partager mes connaissances, de donner des cours. Je me sens responsable et ça me rend heureuse en fait, parce que comme ça, je peux donner tout ce que j’ai en moi-même. Je peux donner des consignes. Je crois que c’est vraiment important de maîtriser le français ici au Québec. Les gens préfèrent parler français ici. C’est vraiment important pour leur identité et si on sert quelqu’un en français, ça donne une meilleure impression de nous-mêmes.
Ivan Kabacoff (en voix off), présentateur
Et vous, Mustafa, pourquoi vous aimez les cours de français avec Olga ?
Mustafa Niyaz, restaurateur
J’aime travailler avec Olga parce que c’est amusant, c’est utile. Je peux gérer le restaurant en même temps. Quand je rentre à la maison, je peux parler français avec mes enfants. C’est vraiment pratique pour moi.