Cielo ciego Boulevard des airs

Y a-t-il une vie après la mort ?
Découvrir la tradition des funérailles dans d’autres cultures, aborder la question de la religion.
Durée
3:03
Artiste : Boulevard des airs Paroles : Sylvain Duthu / Florent Dasque Musique : Sylvain Duthu / Florent Dasque Album : Paris - Buenos Aires Maison de production : MG Production / MG Spectacle

Vidéo

PDC-BoulevardDesAirs-CieloCiego-Video
Ressources pédagogiques
  • B1
    B2

B1 intermédiaire B2 avancé

Voir les fiches
Culture(s) : Culture(s)
Lire : Lire
Parler : Parler
Vocabulaire : religions
Vocabulaire : description physique
Écouter : Écouter
Écrire : Écrire
Fiche pédagogique
    Les funérailles, l’hommage aux personnes disparues ; l’opposition à la morale et à la puissance de l’Église.
    Production
    MG Production / MG Spectacle
    Album
    Paris - Buenos Aires
    Composition
    Sylvain Duthu / Laurent Dasque
    - Modifié le
    10/08/2021
    C'est pas quand je serai sous terre
    Que mes idées moisiront
    Je choisirai de faire à vos prières
    Une honnête décomposition
    Le jour de ma mise en bière
    Ne touchez pas à mon âme
    Elle trinquera encore sur Terre
    À la vie, à la mort, au vin, aux femmes
    Ne lui parlez pas de vos cieux
    Ni de la paix de vos églises
    Les péchés qui vous scandalisent
    Auront été ce qu'il y a de mieux

    El cielo, no puede hacer nada
    El pueblo, puede soñar y cantar
    El cielo, no puede hacer nada
    El pueblo, puede soñar y gritar *

    Je ne boirai pas vos paroles
    Ô infidèle des premiers temps
    Et je dégueule sur votre rôle
    Mauvaise conscience des innocents
    Pour vous le bonheur est l'ailleurs
    Pour moi il fût dans chaque main
    Sur chaque lèvre maladroite
    À mille lieues de vos salades
    Je me demande encore pourquoi
    On vous implore par tous les noms
    C'est vous qui devriez, je crois,
    Au diable nous demander pardon

    El cielo, no puede hacer nada
    El pueblo, puede soñar y cantar
    El cielo, no puede hacer nada
    El pueblo, puede soñar y gritar *

    Et comme ce soir je reste mort
    Je danserai sur mes cendres
    Éparpillées très loin de Rome
    Sans qu'elles ne puissent plus descendre
    Sans qu'elles ne sachent plus l'enfer
    D’un aveu gâché par le pécule
    Des fameuses blagues ridicules
    Perçant vos poches de missionnaires
    Le ciel n’a jamais pu grand-chose
    Il ne m'envoie pas sur les roses
    Il ne m'en voudra pas ce soir
    Je le détache de l'espoir

    Refrain

    *Traduction du refrain en français :
    Le ciel ne peut rien faire,
    Le peuple peut rêver et chanter ;
    Le ciel ne peut rien faire,
    Le peuple peut rêver et crier.