Canada : la pandémie aggrave la crise sociale

Disponible jusqu'au 08/05/2030 - 23:59Disponible jusqu'au 08/05/2030

Plus que jamais, en cette période difficile, les associations d’aide alimentaire sont sollicitées pour aider les personnes en difficulté. 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
2:04

Vidéo

7jours-200508-CriseSociale-video
Ressources pédagogiques
  • A2
    Adultes
  • B1
    Adultes
  • B2
    Adultes

A2 élémentaire

Voir les fiches
Écrire un mail pour devenir bénévole.
Adultes
Grammaire : adjectifs : accord
Parler : donner son opinion
Parler : expliquer
Regarder : Regarder
Écouter : Écouter
Écrire : courriel
Fiche enseignant
Fiche apprenant

B1 intermédiaire

Voir les fiches
Rédiger un message de soutien.
Adultes
Grammaire : Grammaire
Parler : expliquer
Parler : informer
Regarder : Regarder
Écouter : Écouter
Écrire : internet
Fiche enseignant
Fiche apprenant

B2 avancé

Voir les fiches
Discuter des changements de modes de vie suite à la crise du Coronavirus.
Adultes
Grammaire : articulateurs logiques
Parler : donner son opinion
Parler : expliquer
Parler : émettre des hypothèses
Regarder : Regarder
Écouter : Écouter
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Contenus complementaires
    Depuis la mi-mars, à cause de la pandémie de COVID-19, le Canada compte 2 millions de chômeurs supplémentaires et la demande d'aide a augmenté de 30%. Moisson Canada, la plus importante banque alimentaire canadienne, leur vient en aide. Le gouvernement canadien a débloqué 350 millions de dollars de subventions aux organismes d’aide.
    Chaîne d'origine
    TV5MONDE
    - Modifié le
    10/08/2021
    Voix off
    Depuis le début de l’épidémie, on a mis les bouchées doubles chez Moisson Montréal. Cet organisme est la plus grosse banque alimentaire du Canada. Chaque jour, des tonnes de denrées alimentaires données par des entreprises et des supermarchés sortent de cet immense entrepôt à destination d’associations communautaires montréalaises.
    Richard D. Daneau, directeur général Moisson Montréal
    On est comme un levier économique, si vous voulez, on est 250 organismes à Montréal qui sont répartis partout sur l’île, qui offrent des services aux personnes précarisées. Dans les dernières années, nous avons donné 15 millions de kilogrammes aux organismes de Montréal. 15 millions de kilogrammes qui avaient une valeur de 85 millions de dollars.
    Voix off
    Depuis la mi-mars, l’organisme a réorganisé les activités dans l’entrepôt pour respecter les règles de distanciation sociale et offrir des conditions sécuritaires à la cinquantaine d’employés et aux quelques 80 bénévoles qui y travaillent. Surtout, la distribution d’aides a été augmentée de 30 %. Une aide plus que nécessaire. Cette épidémie a plongé beaucoup de gens dans la précarité. Au Canada, depuis la mi-mars, plus de deux millions de personnes se sont inscrites au chômage, et les deux mille dollars par mois de prestations d’urgence alloués par le gouvernement à plus de huit millions de Canadiens n’ont pas empêché les queues de s’allonger devant les comptoirs alimentaires.
    Justin Trudeau, Premier ministre du Canada
    Pendant cette pandémie, il y a énormément de gens qui souffrent, qui ont besoin d’aide. 
    Voix off
    encore, le gouvernement canadien a pris des mesures. Justin Trudeau a débloqué 350 millions de dollars pour soutenir les organismes communautaires. 
    Richard D. Daneau, directeur général Moisson Montréal
    C’est eux-autres qui changent la vie des gens, c’est dans les petits organismes de quartier que la pauvreté, la misère se vit. C’est que c’est important de supporter ces organismes.
    Voix off
    Chaque jour, une cinquantaine d’organismes viennent chercher des denrées chez Moisson Montréal. Et chaque mois, plus de 400 000 repas et collations sont servis grâce à cette chaîne de distribution alimentaire.