Ça bouge à Bruxelles (niveaux B1-B2)

Disponible jusqu'au 09/06/2025 - 15:00Disponible jusqu'au 09/06/2025

Direction Bruxelles, une capitale où il fait bon vivre !
Écrire le story-board d'un reportage touristique (B1), rédigez un article pour un magazine dédié au tourisme (B2).

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Durée
3:15

Vidéo

CaBougeABruxelles-long-video
Ressources pédagogiques
  • B1
    Adultes
  • B2
    Adultes

B1 intermédiaire

Voir les fiches
Adultes
Culture(s) : Culture(s)
Parler : faire une présentation, un exposé
Regarder : Regarder
Vocabulaire : architecture
Vocabulaire : voyages
Écouter : Écouter
Écrire : story-board, scénario
Éducation aux médias : spot publicitaire
Éducation aux médias : générique
Éducation aux médias : message publicitaire
Fiche enseignant
Fiche apprenant

B2 avancé

Voir les fiches
Adultes
Parler : donner son opinion
Regarder : Regarder
Vocabulaire : synonymes et antonymes
Vocabulaire : voyages
Écouter : Écouter
Écrire : article
Éducation aux médias : analyse du commentaire journalistique
Fiche enseignant
Fiche apprenant
Contenus complementaires

    L'émission « Ça bouge » vous emmène découvrir Bruxelles, capitale de la Belgique et de l'Union européenne.

    Chaîne d'origine
    RTBF
    - Modifié le
    02/09/2021
    Voix off
    « Ça bouge à Bruxelles » vous emmène dans la jolie capitale de la Belgique. C'est ici que siègent la plupart des institutions de l'Union européenne ainsi que de nombreuses organisations internationales. Les symboles de Bruxelles sont nombreux : Manneken-Pis, les frites, les gaufres, l'Atomium érigé lors de l'exposition universelle de 1958, et la Grand Place. On vient du bout du monde pour la photographier. Elle est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.
    Une touriste
    (La)* Grand Place m'a donné beaucoup d'énergie. 
    Voix off
    Victor Hugo la qualifiait de plus belle place au monde et c'est ici que Karl Marx commença à rédiger son manifeste : Le Capital. Les maisons des corporations de Bruxelles, la maison du Roi et le splendide Hôtel de Ville ravissent les visiteurs.
    On enfourche à présent son vélo et on part à la découverte des multiples quartiers de Bruxelles. Ils sont enrichis çà et là par de superbes bâtisses aux ornementations florales et aux lignes courbes que l'on doit au mouvement Art nouveau dont le précurseur fut le célèbre architecte belge, Victor Horta. Un bel exemple en est le musée des instruments de musique où l'on trouve l’une des plus grandes collections d'instruments du monde qui surprendrait les plus mélomanes.
    Non loin de là, le Mont des Arts abrite salles de spectacles, monuments historiques et musées. Parmi eux, les Musées royaux des Beaux-Arts consacrent depuis 2009 une grande place à la plus importante collection d'œuvres au monde de René Magritte, le pape belge du surréalisme. Ce mouvement créé par Apollinaire en 1917 qui cherchait à explorer la création en laissant libre champ à l'inconscient. D'ailleurs, ceci n'est pas une pipe ! 
    Depuis lors, l'humour belge se nourrit du surréalisme comme les paroles de ce monstre de la chanson : Jacques Brel.
    Jacques Brel
    Place de Brouckère, on voyait des vitrines, avec des hommes, des femmes en crinolines.
    Voix off
    Le cœur du grand Jacques a vibré Place de Brouckère et ceux des Bruxellois à la Bourse qui concentrait toute l'activité économique au XIXe siècle. Et puis, il y a l'art de vivre à la belge : le chocolat et les pralines créées en 1912 par Neuhaus, sans oublier les frites et la bière.
    Des jeunes
    Santé ! Tchin tchin !
    Voix off
    Une bière qui se déguste avec sagesse dans ces petits estaminets qui mélangent générations et couches sociales. Pour les dénicher, rien de tel que de se rendre le dimanche matin au marché aux puces de la Place du Jeu de Balle dans le quartier populaire des Marolles. On y croise même Tintin, héros national créé par Hergé pour les jeunes de 7 à 77 ans. Accents colorés d'ici qui se mêlent,  et ceux de là-bas, touristes et autochtones, y trouvent leur bonheur. Par ici des terrasses, par là des ambiances estudiantines pour une ville pluriculturelle et dynamique.
    Jeune homme interviewé
    L'ambiance est chouette. Ça fait un peu, style un peu vieux, avec des vieux murs. J'aime bien, ça me plaît beaucoup.
    Jeune femme interviewée
    Le fait que ce soit une ville très internationale qui bouge beaucoup et où on a beaucoup d'opportunités, j'aime bien ça.
    Voix off
    Mais avant de quitter Bruxelles, on se laissera envahir de musique au Botanique ou à Tour et Taxis, lors du festival Couleur Café. Les nuits de Bruxelles sont aussi belles que ses jours et cette capitale est résolument cosmopolite.