Actualités et médias : l'image dit-elle tout ?

Le poids des mots pour comprendre le choc des photos.
Discuter du rôle de l'image et des médias dans nos sociétés.

Le contexte
Bienvenue sur Geopolitis
Le poids des mots, le choc des photos, c'était le slogan d'un célèbre hebdomadaire français. La photo, et l'image ! Précisément, l'image TV, a-t-elle plus, moins, ou autant de poids que celui des mots ? Dominique Strauss Kahn menotté et encadré par des policiers à New York, est-ce là une image qui dit tout de l'affaire DSK ? Kadhafi encore vivant, mais sanguinolent, est-ce que cela illustre vraiment toute la révolution libyenne ? Kadhafi mort, est-ce là une vidéo qu'il fallait montrer ? Et Ben Laden que l'on ne voit, ni arrêté, ni vivant, ni mort, est ce que l'on doit pour autant exiger de voir des images qui doivent exister ?
 
Décidément, cette année 2011 aura été riche en images, des images d'une actualité brulante, inattendue, et parfois dérangeante. Car, au-delà du travail des professionnels, des cameramen de TV par exemple, qui suivent l'actualité, il y a désormais le compte rendu en images fait par ceux-là mêmes qui font l'actualité. Kadhafi est filmé par les hommes qui le maltraitent et qui mettent l'image à disposition du monde entier.  Directement du producteur au consommateur, on pourrait même dire, de l'acteur au téléspectateur. C'est un exemple, il y en a d'autres. Dans cette 100e édition, Géopolitis  fait de l'introspection sur la TV et décrypte, avec le poids des mots, ce choc des images
 
On reste en 2011. N'y aurait-il donc eu au cours de cette année folle que des événements malheureux, guerriers ou sanglants ? Et bien, pas du tout. Ce qui a battu tous les records mondiaux de l'audience télévisuelle globale, c'est le mariage royal à Londres, William et Kate, le bonheur total, Westminster Abbey, le bisou sur le balcon, et sous les yeux, excusez du peu, de deux milliards de téléspectateurs. Un peu moins pour Albert de Monaco et Charlène. Mais, dans les deux cas, des événements souriants, et attendus, que l'on voulait voir. Ce qu'on n'attendait pas, et qu'on a vu, c'est la fameuse séquence à New York d'un Dominique Strauss-Kahn passé en une seule soirée du statut de possible futur président de la République française à celui de délinquant sexuel ordinaire. Personne n'avait prévu une telle séquence. Lui non plus.
 
Mais au fait, qui avait décidé de la réaliser cette séquence ? Était-ce une procédure normale ? Fallait-il faire une exception ? Une telle séquence était-elle de nature à réduire à néant la notion même de présomption d'innocence ? Convenait-il de la diffuser et de la rediffuser cette séquence, comme pour se persuader qu'on n'avait pas rêvé ? Fallait-il, à l'inverse, faire de la rétention d'image, donc de la rétention d'information ? On va regarder, tout cela, en images bien sûr !
 


 
Le reportage
 
Les images qui nous ont sidérés ou choqués ?
Difficile de trouver plus stupéfiant, plus incroyable que ce qui s'est passé ce 14 mai à New York. DSK  arrêté, menotté, livré aux TV du monde entier. Images hors du commun, vu d'Europe, pour un traitement habituel, vu des États-Unis. Autre séquence-choc, les dernières images du colonel Kadhafi, ensanglanté, mais vivant, et puis Kadhafi mort, et lui aussi exhibé aux caméras du monde entier. Autre image qui choque, mais lui va s'en sortir vivant, l'arrestation de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo: lui et sa femme ont été à deux doigts de la mort, et cela se voit dans leurs yeux. Autres images stupéfiantes, le Tsunami au Japon: c'est comme les avions du 11 septembre, on croirait un film, la réalité dépasse la fiction.
 
 
Les images qui nous ont montré la réalité ?
Une révolution en direct : c'est de l'image tournée par un téléphone mobile, c'est la Tunisie, c'est le début du printemps arabe. Et ce n'est que le début, car, en images tournées le plus souvent par des citoyens vidéastes, on ne ratera rien de ce qui se passera Place Tahrir au Caire, entre les émeutes, le sang, et la victoire de la révolution. C'est en Libye aussi que nous irons, presque en direct, assister aux percées longues des insurgés, ville après ville, de Benghazi à Tripoli. Des images qui, en quelques semaines, illustreront le passage de la dictature à la révolution. Ce sera enfin la Syrie où l'image, à l'étranger en tout cas, a valeur de témoignage, voire de preuve. Des images qui peuvent servir une révolution, un mouvement populaire, mais qui n'en assurent pas forcément le succès.
 
 
Les images qui nous ont plu le plus ?
Audience maximale, mondiale, et enthousiasme populaire planétaire pour « ça »: un jeune homme et une jeune femme qui s'aiment et qui vont se marier... Oui, mais le jeune homme est un futur roi, et il n'y a pas un seul journal ou une seule TV au monde qui n'ait raconté son idylle avec cette belle et jeune roturière qui, sous nos yeux, va devenir princesse. C'est l'événement heureux par excellence, la même image pour tous, le bonheur en breaking news; ça marche tellement que d'autres vont se livrer au même cérémonial télévisé. Du reste, au-delà des mariages, ça marche aussi pour les enterrements ou les couronnements, mais de cela, il n'y eut point en cette année 2011.
 
 
Les images que nous n’avons pas vues ?
Le monde entier attendait les images d'un Ben Laden mort, ensanglanté, réduit au silence. On n'a rien vu, rien du tout, ni de l'assaut sur son repaire pakistanais, ni sur les conditions de sa neutralisation, ni même sur la manière dont son corps a été jeté dans les profondeurs de la mer d'Arabie. En revanche, on a eu droit à une photo, une seule, désormais un document, qui montre un état major américain lui-même en train de visionner des images qui ne seront jamais rendues publiques, mise à part cette courte séquence vidéo livrée après coup, comme pour insister sur le look vieillissant de celui qui était, tout de même, le terroriste mondial numéro 1.

Les médias, le journalisme, les images, la guerre, les relations internationales, les grands événements médiatiques, le rôle des médias.

 

Chaîne d'origine : RTS

Présentation : Xavier Colin

Production : RTS / TV5MONDE

Publié le - Modifié le

Liens :


Ressources pédagogiques

B2C1

C1 expérimenté Voir les fiches

  • Grammaire : articulateurs logiques
  • Grammaire : argumentation
  • Vocabulaire : définitions
  • Écrire : synthèse
  • Éducation aux médias : reportage
  • Éducation aux médias : éditorial
  • Éducation aux médias : liberté d'expression
  • Éducation aux médias : analyse d'un article
  • Éducation aux médias : angle d'un reportage

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Sylvie Jean (rédactrice pour le site www.e-media.ch, CIIP, Suisse)