6000 langues parlées : quel avenir pour le français ?

Quel est l’avenir de la langue française ? Parlera-t-on encore français en 2060 ? Quelle est la place de la langue française dans le monde ?
Découvrir la place de la langue française dans le monde et s’interroger sur son avenir.

LE CONTEXTE

Bienvenue sur Géopolitis. Cette émission, sur la RTS et sur TV5MONDE, est diffusée en français, le vecteur naturel de la Francophonie. Laquelle Francophonie tient son sommet à Dakar, au Sénégal. Le français, qui, somme toute, n'est qu'une langue parmi les 6000 parlées dans le monde, 6000, c'est une estimation. La moitié de ces langues ou dialectes est, du reste,  menacée de disparition. C'est comme ça, dans le monde de 2014, une langue s'éteint toutes les deux semaines.
 
Tel n'est pas le cas, bien évidemment, du français. L'un des thèmes de discussion de ce sommet de la Francophonie à Dakar, c’est l'avenir de la langue française et de la francophonie, et cet avenir, il se situe en Afrique. Quelques chiffres : actuellement, des francophones, vous et moi, il y en a quelque 274 millions, dont 212 millions qui en font un usage régulier. Mais si l'on se projette dans le futur, disons en 2060, des francophones, on en comptera 700 millions, dont 90 % vivront et parleront sur le continent africain. Pour autant, la Francophonie, on ne le dit pas assez souvent, ce n'est pas seulement l'usage de la langue, c'est un ensemble de valeurs démocratiques vivantes que partage toute une communauté. Une communauté qui doit, de nos jours, vivre dans un contexte de multilinguisme, la Suisse étant un bon exemple. Quel avenir pour la langue de Molière ? Quel intérêt pour le multilinguisme dans lequel doit s'insérer la Francophonie ? C'est le sujet de ce numéro de Géopolitis.
 
Prenons bien garde à ne pas tout confondre : il y a les langues les plus parlées dans le monde, et il y a les langues les plus influentes. Commençons par, disons, les 5 langues les plus parlées, là on est dans le quantitatif : 1re position, le chinois, le chinois mandarin, un peu plus d'un milliard de locuteurs ; 2e position, l'anglais, entre les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada, etc. un peu plus de 500 millions ; 3e position, l'espagnol ; 4e position, l'hindi, langue parlée en Inde et au Pakistan ; 5e position, nous y voilà, le français, entre la France, la Suisse, la Belgique, le Canada, l'Afrique, les Antilles, pardon pour tous ceux que nous oublions. En gros 274 millions de locuteurs.
 
Toute aussi intéressante, une autre liste, celle des langues les plus influentes, c’est-à-dire, tenant compte non seulement du nombre d'usagers de cette langue, mais de son importance dans les circuits politiques, diplomatiques, économiques ou culturels. La première place, c'est l'anglais et, la seconde langue en influence, c'est le français, avant l'espagnol, le russe, l'arabe ou le chinois.
C'est dans ce contexte de multilinguisme que va et doit se développer la Francophonie. Pour ce sommet de Dakar, on a donc convoqué le ban et l'arrière-ban, sous forme, pardon, c'est de l'anglais, sous forme d'un clip que nous allons voir :
 

Extrait vidéo
 
Encore un petit quiz, comme on dit en anglais : quel est le point commun entre l'anglais et le français ? C'est que ce sont les deux seules langues à être pratiquées sur l'ensemble des cinq continents !
 

LE REPORTAGE
 
Français : quel avenir ?
 
Un très bel avenir se dessine pour la langue française, en Afrique. On prévoit jusqu'à 700 millions de francophones en 2060, dont 9 sur 10 vivront sur le continent africain. La langue française peut avoir perdu la première place qui était la sienne au sein du monde des très cultivés et très protocolaires 18ème  et 19ème siècle; il n'empêche : de nos jours, le Français, en tant que langue, n'a jamais autant été appris, notamment par les jeunes européens : Entre 2005 et 2012, c'est une statistique de l'Union européenne, le français a progressé de 30 à 34 % dans les collèges du continent européen, avant l'allemand et l'espagnol. Assez curieusement,  c'est dans un pays comme Chypre que la langue française est le plus apprise, par 91 % des élèves ; suivent dans ce classement la Roumanie, l'Italie, les Pays-Bas et le Portugal.
 
 
Langues et dialectes : quelles évolutions  ?
 
On se résume : en gros, un maximum de 6000 langues sont répertoriées dans le monde mais  50 d'entre elles, seulement, sont parlées par une très large majorité de terriens. On peut encore affiner : il y 10 langues qui sont parlées par plus de 100 millions d'habitants de la planète dont le mandarin, en 1ère position, puis le hindi, l'espagnol, l'anglais, l'arabe et le français. Pour le reste, d'ici à la fin de ce siècle, pratiquement 90% de ces 6000 langages auront disparu. Elles n'auront plus de locuteurs, comme on dit. L'une des causes de ces disparitions, c'est, d'abord l'exode rural, qui conduit à l'absence de transmission des traditions et des langues qui y sont associées, mais ce peut être aussi l'action de certains gouvernements qui prônent l'usage d'une langue unique pour cimenter l'unité d'un pays. L'anglais, pour sa part, n'est pas sur le point de s'effacer, bien au contraire, il est solidement accroché  au sommet de la hiérarchie des langues. Cela,dit, aux étages inférieurs, la lutte est âpre : le mandarin progresse dans le monde des affaires, mais n'a guère de pays relais. L'espagnol lui est sur une pente démographique légèrement ascendante.
 
 
Multilinguisme  : une nécessité ?
 
Sur le continent européen vivent et commercent quelque 500 millions de citoyens. À la différence des États-Unis, l'Europe ne fonctionne pas avec une seule langue, en tout cas largement majoritaire. En Europe, la règle, c'est la diversité, qui peut et doit favoriser la mobilité, et non pas constituer une entrave ou une barrière. À ce sujet, la Suisse fait oeuvre de pionnier et de modèle, avec, dernier chiffre connu, 41,9% de ses habitants qui se servent régulièrement, dans la vie de tous les jours, de deux ou plusieurs langues ou dialecte. C'est moins que le Luxembourg, champion s'il en est du plurilinguisme, mais c'est beaucoup plus que la Belgique ou le Canada ou cette proportion descend à 26 %. Loin derrière on trouve la France et les États-Unis ou seulement un citoyen sur cinq utilise, dans la vie de tous les jours, deux ou plusieurs langues ou dialectes.
 

À l'occasion du XVe Sommet de la Francophonie (Dakar, novembre 2014), la question de l'avenir du français se pose. L'avenir réside-t-il dans le multilinguisme ?

Chaîne d'origine : RTS

Présentation : Xavier Colin

Production : RTS / TV5MONDE

Publié le - Modifié le

Liens :


Ressources pédagogiques

B1

B1 intermédiaire Voir les fiches

  • Grammaire : articulateurs logiques
  • Grammaire : Parler
  • Grammaire : Regarder
  • Vocabulaire : langue
  • Écouter
  • Écrire

Contenus complémentaires

Média

Fiches pédagogiques réalisées par : Sylvie Jean (rédactrice pour le site www.e-media.ch, CIIP, Suisse)