Pour le 70e anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme, on vous propose des ressources pédagogiques pour aborder ce texte historique en classe de français.   

Ces ressources s’adressent aux enfants de 10 à 12 ans de français langue maternelle ou seconde, aux grands adolescents et aux adultes de français langue étrangère. Elles regroupent des exercices interactifs pour les apprenants et des fiches pédagogiques clés en main pour les enseignants. 

Le dispositif s’articule autour de trois volets : 

► Regards croisés avec TV5MONDE
 
Le dossier TV5MONDE s’appuie sur des vidéos variées qui apportent un éclairage concret et actuel sur le texte de la Déclaration. Entre témoignages, chansons, séries animées, reportages et interviews d’experts en plateau, chaque vidéo interroge la place des droits humains dans notre quotidien. Les dessins de presse Cartooning for Peace replacent les droits humains dans le contexte sociopolitique actuel. 

> Dossier pédagogique TV5MONDE

► Regards croisés avec RFI Savoirs 

Le dossier RFI Savoirs s’appuie sur l’émission de RFI « La Déclaration universelle des droits de l’homme ». À travers des lectures d’articles, des explications et des témoignages, le texte de la Déclaration est analysé et questionné. Les commentaires et précisions de Danièle Lochak, spécialiste des droits humains, et de Stéphane Hessel, diplomate ayant contribué à la rédaction du texte, en font ressortir ses principes et son universalité. 

> Dossier pédagogique RFI Savoirs

 Le livret pédagogique

Le livret pédagogique propose des des activités de découverte et de réflexion autour des droits humains à partir d’extraits sonores de l’émission radiophonique de RFI et de vidéos extraites du dossier TV5MONDE. 

> Le livret pédagogique 
> Les extraits sonores du livret 

 

En 1945, au lendemain de la Seconde Guerre, 50 États se réunissent pour créer une organisation internationale destinée à préserver la paix. C’est la naissance de l’Organisation des Nations unies. C’est elle qui constitue la Commission des droits de l’homme, composée de 18 membres d’horizons géographiques, politiques, culturels et religieux différents.  Ils ont une double mission : encourager les droits humains et les faire respecter en posant un cadre juridique international.

 

Pour rédiger le texte de la Déclaration, la Commission des droits de l’homme crée un Comité de rédaction qui compte neuf membres, venus de neuf pays différents. 

  • États-Unis : Eleanor Roosevelt, Présidente du comité 
  • Chine : Peng-Chun Chang, Vice-Président du comité 
  • Canada : John Peter Humphrey, Directeur de la Division des droits de l’homme des Nations Unies, chargé de l’élaboration du plan de la Déclaration
  • France : René Cassin, chargé de la rédaction du premier texte de la Déclaration
  • Liban : Charles Habib Malik, Rapporteur du comité
  • URSS : Alexander E. Bogomolov 
  • Royaume-Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord : Charles Dukes
  • Australie : William Hodgson 
  • Chili : Hernan Santa Cruz 

La première version du texte, plus connue sous le nom de « Projet de Déclaration de Genève », est rédigée par René Cassin. Elle est  envoyée à tous les membres de l’ONU pour la rédaction finale. Ce sont donc 50 États qui participent à ce projet.  

La Déclaration universelle des droits de l’homme a été proclamée le 10 décembre 1948 à Paris, au Palais de Chaillot. L’Assemblée générale des Nations unies adopte le texte avec 48 votes favorables, 8 abstentions, mais aucun vote négatif. Le texte est traduit dans plus de 500 langues.
En 1993, lors de la Conférence de Vienne, 171 États réaffirment leur attachement aux principes de la Déclaration.

La Déclaration n’est pas le premier texte à protéger les droits humains, loin de là !

Parmi les textes fondateurs de la Déclaration, on peut citer : 
Le Cylindre de Cyrus (539 av. JC, Perse)
prône le droit à l’égalité et le droit de choisir sa religion.
Le Pacte des vertueux (590 ap. JC, entre plusieurs tribus arabes)
l’une des premières alliances pour les droits humains.
La Charte du Mandé (12e siècle, Afrique de l’Ouest)
défend déjà l’égalité, le respect d’autrui et l’interdiction de l’esclavage.
La Magna Carta (1215)
protège les libertés individuelles.
Le Bill of rights (1689, Angleterre)
> place la loi au-dessus du Roi.
L’Habeas corpus (1679)
> limite la détention provisoire arbitraire.
La Déclaration d’indépendance des États-Unis (1776)
> pose les droits comme inaliénables.
La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789, France)
> définit les droits comme inaliénables, fondamentaux et naturels.

René Cassin présente la Déclaration en la comparant à un temple 
Le parvis affirme la nécessité d’une famille humaine (préambule).
Les fondations constituent les principes généraux de liberté, d’égalité, de non-discrimination et de fraternité (articles 1 et 2).
Les quatre piliers correspondent aux quatre grandes familles de droits présentes dans la Déclaration : 

  • les droits et libertés d’ordre personnel (articles 3 à 11)
  • les droits civils et politiques (articles 12 à 17)
  • les libertés publiques et politiques fondamentales (articles 18 à 22)
  • les droits économiques et sociaux (articles 22 à 27)

Le fronton symbolise la  nécessité  d’un  ordre  social  international  qui protège les droits  et  libertés  de  la  personne (articles 28 à 30). 

Mais le texte de la Déclaration est, comme son nom l’indique, purement déclaratif : il n’a aucune valeur juridique. Pourtant, le projet initial de la Commission des droits de l’homme est bien d’encourager les droits humains et de les faire respecter. Le contexte de l’époque (l’opposition entre les États-Unis et l’URSS, le combat des colonies pour l’indépendance notamment) a retardé la mise en place d’un Droit international des droits humains.  

Avec la décolonisation, la situation change. Les pays nouvellement indépendants s’impliquent d’ailleurs dans ce projet de droit international. En 1966,  l’Assemblée générale des Nations unies  adopte à l’unanimité deux textes juridiques : le Pacte international sur les droits civils et politiques – PIDCP,  et le Pacte international sur les droits économiques, sociaux et culturels – PIDESC.

Le dossier Culture de TV5MONDE

À l'occasion des 70 ans de l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme, TV5MONDE s'associe à Cartooning for Peace pour une présentation illustrée de chaque article par des dessinateurs de presse.


Les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme