Week-end en Ardèche

Publié le 30/03/2017 - Modifié le 30/03/2017
VAD-Tourisme-Ardeche-Video
© France 2
  • À propos
  • Transcription
  • Partager
Durée : 4:45
Disponible jusqu'au : 30/12/2020
Partez à la découverte de quelques uns des plus beaux paysages de France... Ici, au fil de l'eau, les gorges de l'Ardèche.
Chaîne d'origine : France 2

Voix off 

Au fil de l’eau, il a d’abord des villages perchés au dessus de la rivière, ici : Balazuc. Et bientôt en suivant le cours de l’Ardèche, le Pont d’Arc, porte d’entrée naturelle et majestueuse vers les gorges, très calme aux premières heures du jour.
 
Batelier 
Ah bin là on est partis pour faire vingt-quatre kilomètres, à la vitesse de quelqu’un qui marche d’un bon pas.
 
Voix off 
Agriculteurs et bateliers à la belle saison, Michel Brahic et Alain Achard connaissent la rivière jusqu’au bout de leurs rames. 24 kilomètres pour 24 mètres de dénivelé en tout, une succession de plans d’eau donc, et de rapides, qu’il faut savoir négocier.
                                                                                           
Journaliste 
C’est impressionnant, hein ?!
 
Touriste 1
C’est, c’est…
 
Touriste 2
Ah là oui…
 
Voix off 
Comme au fond d’un canyon, de faux airs de gondoliers, mais aux muscles bien affutés, les bateliers assurent la navigation et le commentaire.
 
Batelier 
Et là, en même temps, bon, on a une partie de l’érosion chimique, on voit les coulées là, le calcaires dissout qui s’est ressolidifié* comme des stalactites, comme à l’intérieur d’une grotte.
 
Voix off 
Autrefois les barques descendaient les marchandises jusqu’à la vallée du Rhône. Désormais, elles transportent ceux qui souhaitent descendre les gorges en une journée, sans effort.
 
Touriste 2
Entre la nature et l’eau et le temps… Aujourd’hui c’est une descente, on peut pas rêver mieux !
 
Voix off 
Tranquillement, suivre les méandres dessinés par la rivière entre les falaises. C’est une activité un peu plus périlleuse, mais ouverte à tous, que propose Philippe Roux.
 
Philippe Roux
Voilà, super, vas-y descends.
 
Voix off 
Sanglé dans un baudrier, assis sur une balançoire, avec 200 mètres de vide sous les pieds. Visite des gorges en mode vertical.
 
Philippe Roux
J’adore le matin commencer de bonne heure, on est là, ça fait pas de bruit, on a le, le… uniquement, on entend le bruit de la rivière, le bruit des oiseaux. C’est super, super. On a vraiment les gorges pour nous.
 
Voix off 
Parmi ces drôles d’araignées, un botaniste.

 
Philippe Roux
Ça va Jean-Paul ?
 
Voix off 
La passion de Jean-Paul Mandin, une sorte de bonzaï des falaises, le genévrier de Phénicie, sans doute d’un des plus vieux arbres de France.
 
Jean-Paul Mandin
Il pousse très très lentement, il voit jamais la pluie, et puis voilà… Donc heu, ils sont là depuis certainement 1000 ou 2000 ans et ils sont toujours vivants. Tu vois, tu oublies que tu es suspendu en l’air même quand tu vois ça… Enfin presque !

 
Voix off 
Moins paisible, parcourue les jours de beaux temps par des milliers de personnes, la route qui serpente autours des gorges. Ponctuée de nombreux belvédères, panorama garanti.
 
Touriste 5
On trouve ça grandiose.
 
Touriste 6
Ouais ! Faut pas courir…
 
Touriste 5
Sublime. Faut pas aller loin pour voir des choses magnifiques !
 
Touriste 6
Faut pas courir au bout du monde pour voir des choses comme ça.

 
Voix off 
Les gorges sont classées et protégées par une réserve naturelle. Des gardes sont chargés de les faire connaître et de les faire respecter.
 
Olivier Peyronelgarde de la réserve naturelle
Alors c’est une des caractéristiques de la rivière Ardèche, on voit bien en dessous, d’ailleurs cette zone-là est très fréquentée par les castors. On a mine de rien une nature qui est vraiment très très préservée et qui se porte je dirais très bien, voire de mieux en mieux.

 
Voix off 
Retour au fil de l’eau. Les bateliers ont poursuivi leur chemin et sont arrivés à destination. Mais sur la rivière, encore beaucoup de canoës qui eux font la descente en deux jours et vont donc dormir à mi-chemin. Sur une aire de bivouac, réglementée et gérée par la réserve.
 
Gardienne de la réserve
Ça s’est bien passé ?
 
Touriste 7
Bah ouais ouais ! On est un peu fatigués mais ça va.
 
Gardienne de la réserve
Bon c’est bien.
 
Journaliste
Ça sera tout pour aujourd’hui ?
 
Touriste 8
Ça sera tout pour aujourd’hui oui ! Ça a été une belle descente, très beaux paysages.
 
Journaliste
La suite demain ?
 
Touriste 8
La suite demain oui, tout à fait ! Ouais, pour deux jours c’est pas mal déjà.

 
Voix off 
Chaque année, ils sont des milliers à descendre l’Ardèche, attention aux embouteillages en plein été. Une ballade à faire de préférence en juin ou septembre, en prenant son temps…
   
* forme correcte : « qui s’est solidifié à nouveau »

Tourisme / Adultes / Un week-end en France