Une Suisse sans glace (Suisse)

Publié le 26/11/2015 - Modifié le 21/11/2016
VAD-H2OLaLa-Suisse-Glaciers-Video
© RTS
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 3:02
Disponible jusqu'au : 26/11/2025
​Personne ne pourrait imaginer la Suisse sans ses glaciers ! Pourtant ceux-ci, soumis à l'augmentation générale de la température, ont fondu de 50% durant les 150 dernières années. 
Chaîne d'origine : RTS
Voix off
Personne ne pourrait imaginer la Suisse sans ses glaciers. Pourtant, ceux-ci, soumis à l’augmentation générale de la température, ont fondu de 50% durant les 150 dernières années et les prévisions assurent qu’à la fin de ce siècle, il n’en restera presque plus rien. Faisons le point avec le glaciologue Matthias Huss de l’université de Fribourg.
 
Matthias Huss, glaciologue à l’Université de Fribourg
D’après des scénarios climatiques et des modèles, on peut expecterque vers 2100 alors en 90 ans, il y aura une perte de volume de 80 à 90% de tous les glaciers. Alors ça veut dire une perte de presque tous les glaciers.
 
Voix off
Le constat semble sans appel. Cependant, à la surprise générale, les glaciers suisses ont progressé en 2013.
 
Matthias Hussglaciologue à l’Université de Fribourg
Entre 2003 et 2012,il y avait chaque année une perte moyenne de à peu près un mètre de glace, partout sur le glacier, ça veut dire l’épaisseur des glaciers partout était réduite par à peu près un mètre. Et cette année c’était beaucoup moins, ça veut dire qu’il y avait certains glaciers qui ont eu une accumulation, alors une augmentation d’épaisseur d’à peu près dix centimètres, et ça c’était vraiment intéressant cette année parce que en mai, en juin, c’était froid et avec beaucoup de neige et ça a protégé les glaciers pour une grande partie de l’été.
 
Voix off
Alors est-ce que ce répit dans la fonte des glaciers annonce un renversement de tendance ?
 
Matthias Hussglaciologue à l’Université de Fribourg
Depuis 1850, il y avait un recul des glaciers qui était assez linéaire, mais il y avait des courtes périodes avec des avancées des glaciers, mais vraiment courtes périodes. Par exemple, dans les années 70, là, des personnes ont déjà dit voilà c’est le prochain âge glaciaire qui revient, mais maintenant c’est vraiment très très clair, depuis 1980, on a des pertes très très forts et continues2.
 
Voix off
Si aucun renversement de tendance n’est à espérer, du moins pour l’instant, qu’est-ce que la fonte des glaciers va changer pour les habitants de la Suisse ?
 
Matthias Hussglaciologue à l’Université de Fribourg
Alors, les glaciers normalement prennent de l’eau en hiver et ils nous mettent de l’eau additionnelle en été quand il nous faut de l’eau, mais si les glaciers sont disparus, on n’a plus cette rôle équilibrant des glaciers, et là, on pourrait avoir des problèmes3. Il y aura peut être des sécheresses en été, mais plutôt trop d’eau en hiver et au printemps quand il y a aussi la fonte des neiges.
 
Voix off
Nous devrions donc connaître dans les années à venir des sécheresses plus fréquentes en été alors que l’hiver et le printemps seront propices à des inondations. À moins que la nature nous réserve d’autres surprises que les modélisations n’avaient pas anticipées.



1 On dira plutôt : « on peut s’attendre à… »
2 Forme correcte : « Depuis 1980, on a des pertes très fortes et continues. »
3 Forme correcte : « si les glaciers disparaissent, on n’aura plus ce rôle équilibrant des glaciers »

Environnement / Adultes / H2O La La