Un supermarché pas comme les autres

Un nouveau modèle de supermarché : coopératif et participatif !
Se renseigner sur ce type de supermarché (A2), convaincre une personne (B1), débattre lors d’une assemblée générale (B2).
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 10/08/2018 - Modifié le 10/08/2018
7jours-180126-Supermarche-video
© France 2
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 3:51
Disponible jusqu'au : 24/08/2018
À Lille, un supermarché d'un nouveau genre a vu le jour : les clients y travaillent bénévolement et sont aussi actionnaires.
Chaîne d'origine : France 2
Voix off

Ils portent le même tablier…

Alice Barasbénévole

Bonjour. C’était toi le responsable ?

Jean-Michel Besnardbénévole

Bonjour.

Voix off

… et vont se succéder comme chef d’équipe dans les rayons de ce supermarché.

Alice Barasbénévole

Vérif[1], stock cave et la bière.

Voix off

Pour Jean-Michel Besnard, 62 ans, c’est la fin du service et pour Alice Baras, 40 ans…

Alice Barasbénévole

D’accord, donc vous avez fait tout le vrac.

Voix off

… le moment de prendre les commandes.

Alice Barasbénévole

Je te laisse prendre le tablier.

Voix off

Responsable de supérette, pas grand-chose à voir avec la profession de cette mère de famille.

Alice Barasbénévole

Je suis chirurgien-dentiste, donc découvrir les inventaires, la caisse, les stocks, etc. C’est intéressant.

Est-ce que vous avez une préférence de poste ?

Voix off

Côte à côte ce jour-là, une dentiste, une infirmière et une prof de maths. Difficile de croire que dans ce supermarché de 300 m2 aux rayonnages bien garnis, toutes celles et ceux qui tiennent la caisse ou gèrent l’inventaire sont bénévoles.

Alice Barasbénévole

Maintenant, le Baie de Quartz, Ardèche, rouge.

Voix off

Offrir trois heures de son temps chaque mois, c’est la condition à remplir pour faire ses courses.

Autre bénévole, formateur en numérique

Je suis formateur au numérique dans les écoles de la ville de Lille. C’est pas un travail. C’est, voilà, c’est du bénévolat et c’est très agréable.

Voix off

Et les clients sont aussi les patrons du supermarché. Chacun possède au moins une action vendue 100 euros pour les actifs et 10 euros pour les étudiants et les chômeurs. Éric Maleri, ouvrier en imprimerie a été l’un des premiers à rejoindre cette aventure.

Éric Maleribénévole

C’est surtout la démarche coopérative qui m’intéresse, la démarche humaine, c’est-à-dire la force de la collectivité. Ça amène quelque chose de bon et dans lequel on se sent bien.

Voix off

Un système d’entraide et de bénévolat dont les bénéfices se mesurent aussi au passage en caisse. Ces produits – souvent bio ou locaux – sont ici jusqu’à 40 % moins chers que partout ailleurs.

Un client

Là, ça m’a coûté 43 euros et j’en ai pour la semaine. Il n’y a pas de surtaxes sur ces produits-là, donc clairement c’est intéressant.

Voix off

Construire au quotidien un modèle alternatif, aux antipodes de la grande distribution. C’est souvent l’autre motivation des bénévoles.

Une jeune femmebénévole

Ça fait sens parce qu’on sait d’où ça vient. Ça fait sens parce qu’on sait qui ça rémunère. 

Voix off

En seulement huit mois, ce supermarché d’un nouveau genre a déjà séduit plus de 900 membres. Un tour de force pour un commerce ouvert dans le quartier de Fives, l’un des plus pauvres de l’agglomération lilloise. Prendre racine sur ce territoire, c’était l’ambition de Nicolas Philippe, le coordinateur du projet.

Nicolas Philippecoordinateur de « Superquinquin »

Avoir un endroit où on trouve une alimentation plus qualitative, c’est-à-dire avec des produits locaux, avec des produits bio, des produits conventionnels aussi, mais sur lesquels on fait attention. Ça n’existe pas dans ce quartier-là, parce que certainement qu’il n’y a pas le marché si on était d’un point de vue purement commerçant. Donc, nous, on fait ce pari-là, de venir ici.

Voix off

Le pari…

Nicolas Philippecoordinateur de « Superquinquin »

Bonjour.

Voix off

… d’un système de distribution plus juste qui séduit aussi les fournisseurs du supermarché, une cinquantaine de producteurs locaux comme cette micro-brasserie.

Pierre Deumontbrasserie « Le singe savant »

Demain, je vais travailler avec une grande distribution classique, je sais très bien qu’au bout de six mois ils nous prendraient à la gorge sur les volumes, sur les réductions, sur un pourcentage sur le chiffre d’affaires, sur pas mal de choses comme ça.

Voix off

Plus économique et plus local. Dans ce supermarché coopératif, aucun vol n’a été signalé depuis l’ouverture et presque aucun produit n’est gaspillé. Un modèle qui devrait bientôt ouvrir ses portes à Nantes, à Marseille et à Nancy.

[1] Vérif : abréviation de vérification.

_________________

Vocabulaire à retrouver dans l’application 7 jours sur la planète : ambition, bénéfice, bénévolat, chirurgien, chômeur, commande, commerce, démarche, économique, fournisseur, gaspiller, gérer, marché, modèle, patron, produit, rayon, rejoindre, rémunérer, système, territoire.