Self-made man béninois (Bénin)

Quels sont les secrets de la réussite ? 
Utiliser les temps du passé pour raconter un parcours professionnel.
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 01/08/2013 - Modifié le 07/09/2017
Independance-Benin-SelfMadeMan-Video
© ARTE GEIE
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 3:47
Disponible jusqu'au : 31/12/2023
La réussite d’un chef d’entreprise béninois dans une activité de nettoyage.

Réalisation : Philippe Brachet
Chaîne d'origine : ARTE
Production : Sylvania Iorio et Anne Seymour
Le guide
Je vous amène maintenant à la découverte d’un chef d’entreprise ; il est parti de rien du tout pour parvenir au stade où il est aujourd’hui. Je le connais très bien. Il s’agit de mon frère. Vous pouvez me suivre si vous voulez le voir.
 
Le self-made-man
Bon, en fait, les balais, c’étaient mes tout premiers investissements. Et les balais, eh. Parce que entre-temps, mes employés balayaient et moi-même, je faisais le travail avec eux, avec de simples balais. Bon, et puis, maintenant, progressivement, on a commencé à acheter des machines. Voilà, ça, on l’appelle éjecteur/extracteur.
 
Publicité
Les services de CIPA Jessougnon sont irréprochables. Nous avons importé dans la gamme des éjecteurs/extracteurs.
 
Le self-made-man
Sincèrement, c’est le symbole de la réussite de mon entreprise.
 
Le self-made-man
Et voilà l’hôtel où j’avais commencé à travailler. J’étais… J’avais commencé par les chambres. J’étais un garçon de chambre. Alors, Monsieur Zanou, comment ça va ? Tout va bien. C’est un ancien collègue. On avait commencé ensemble ici dans cet hôtel, à travailler. Y’a pas de richesse extérieure à soi-même. Il faut croire en ce que l’on fait et on réussit facilement.
 
Le self-made-man
Bon, aujourd’hui, j’ai au moins, plus d’une cinquantaine d’employés sous moi. Et je vous avoue, ce n’est pas des agents qui gagnent moins que ce que je gagnais. J’essaye. Parce que je suis parti de là. Celui qui gagne le moins chez moi, dans mon entreprise est à 40 000 francs CFA. Vous imaginez largement, largement au-dessus du SMIC au Bénin. Quand on finit les cours à l’université, on attend que le travail vient à soi. Ce n’est pas ça. Il faut créer. Il faut créer. Nous sommes dans un État où rien n’est fait encore. Tout est à l’état de nature encore.Y’a pas mal de domaines, y’en a qui sont vierges. Il faut que les jeunes réfléchissent à la question.
 
Publicité
Nous avons importé des appareils ultra-modernes qui répondent parfaitement aux normes ISO pour pouvoir efficacement lutter contre les larves, les moustiques, les microbes et toutes sortes de bestioles qui nous dérangent dans les maisons.
 
Le self-made-man
La pub audiovisuelle, ça a beaucoup contribué à mon succès. Parce que sans vous mentir, la demande maintenant est de plus en plus forte ce qui fait que je n’arrive plus maintenant véritablement à honorer.