Quand le darija fait polémique

Faut-il introduire les dialectes dans les manuels scolaires ?
Discuter des mots étrangers employés dans différentes langues (A2), exprimer son opinion (B1), prendre position autour de débats sur les langues (B2).
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 12/10/2018 - Modifié le 12/10/2018
7jours-181012-Darija-Video
© TV5MONDE
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 2:10
Disponible jusqu'au : 26/10/2018
Au Maroc, on retrouve quelques mots du dialecte darija dans des manuels scolaires de l'enseignement primaire.
Chaîne d'origine : TV5MONDE
Voix off

La polémique a rebondi il y a quelques semaines, à la veille de la rentrée scolaire. Quelques mots de darija, dialecte marocain, se sont glissés ici et ici dans des manuels scolaires en primaire. Et pour cet ex-professeur de mathématiques, ça ne passe pas.

Abdellatif Gharrouti, libraire et ancien professeur de mathématiques

« Briwat » c’est pas l’arabe classique, aussi « ghribia », aussi « baghrir ».

Voix off

Seulement voilà, ces mots de la cuisine traditionnelle marocaine n’ont pas d’équivalent en arabe académique.

Noureddine Ayouch, publicitaire - document H24 info

On ne trouve pas leur équivalent en arabe classique. Mais que cette introduction se fasse n’est qu’un début que je salue. Je trouve que la position du ministère est intelligente et de toute façon, elle est, somme toute, tout à fait normale.

Voix off

Car le ministère de l’enseignement a forcément validé le processus avant l’édition des manuels. Le darija, c’est la langue de tous les jours, à la maison, dans les souks. Mais pour les gardiens de l’arabe classique, pas à l’école ! Il y a un trop grand risque de nivellement par le bas, un trop grand risque d’une dégradation d’une langue transnationale.

Driss Ksikeschercheur

Les gens ont peur de l’appauvrissement, l’appauvrissement culturel, ils ont peur de l’appauvrissement. Mais c’est une vue de l’esprit. Il n’a jamais été… il ne peut pas être question de remplacer une langue par l’autre, au contraire ! C’est un enrichissement permanent qui se fait sur la durée.

Voix off

La durée, le temps semblent les alliés du darija. Déjà présent dans le théâtre contemporain mais surtout dans la pub, mais aussi au cinéma. Un atout qui dit que la langue est vivante et qu’elle grandit.

Zoubeir Benbouchtacinéaste

Le darija, l’arabe dialectal ne peut qu’enrichir l’arabe littéraire. Il y a pas mal des écrivains arabes[1], marocains, etc. qui ont utilisé darija[2] dans leurs textes. Mais ça dépend du contexte : est-ce que dans un contexte esthétique ou politique ?[3] C’est ça le problème !

Voix off

Les responsables politiques semblent avoir arrêté leur choix. Malgré la polémique, les autorités n’ont pas ordonné le changement des manuels scolaires.

_________________

Vocabulaire à retrouver dans l’application 7 jours sur la planète : allié, atout, autorités, contemporain, dégradation, édition, esprit, libraire, littéraire, manuel, polémique, position, processus, risque, théâtre, traditionnel.

[1] Il y a pas mal d’écrivains arabes,

[2] le darija

[3] est-ce que c’est dans un contexte esthétique ou politique ?