Ok Corail (Tanzanie)

Publié le 24/11/2015 - Modifié le 21/11/2016
VAD-H2OLaLa-Tanzanie-Corail-Video
© RTS
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 3:10
Disponible jusqu'au : 24/11/2025
On estime que la planète pourrait perdre 70% de ses massifs coralliens d'ici 2050. Les coraux des mers tanzaniennes sont détruits par le minage illégal, la pêche à la dynamite et la pollution humaine.
Chumbe Island est le premier sanctuaire marin de Tanzanie.
Chaîne d'origine : RTS
Voix off
On estime que la planète pourrait perdre 70% de ses massifs coralliens d’ici 2050. Les coraux des mers tanzaniennes sont détruits par le minage illégal, la pêche à la dynamite et la pollution humaine. Chumbe est le premier sanctuaire marin de Tanzanie, une concession privée d’un kilomètre de long, couverte de forêt. Elle doit son statut de lieu protégé à l’allemande Sybille Riedmiller. Il y a vingt ans, arrivée à Zanzibar en tant que conseillère en éducation, Sybille fût consternée par la dégradation des coraux.
 
Sybille Riedmiller, Chumbe Island Coral Park
Je voyais les gens pêcher à la dynamite tous les jours, les barrières de corail explosaient en morceaux. À ce moment là, il était impossible d’attirer l’attention du gouvernement sur ce problème. Il n’existe aucun mot en Kiswahili, la langue nationale, pour le corail. Il m’a semblé essentiel que les pêcheurs prennent conscience que les coraux sont vivants et que le gouvernement comprenne que la préservation du corail est un moyen de générer des revenus grâce au tourisme. J’ai eu l’idée de créer un parc marin financé par le tourisme dont la vie sous-marine pourrait offrir une éducation gratuite aux populations locales, pêcheurs et écoliers en priorité. Après deux mois de sorties en mer avec les pêcheurs, j’ai trouvé cet endroit. J’ai voulu protéger cet endroit et j’ai donc proposé au gouvernement d’en faire un parc marin financé par des fonds privés. Je voulais prouver qu’il est possible de construire une réserve naturelle sur un récif avec un impact quasiment nul sur le corail. Sans égouts, sans rejets, en utilisant uniquement de l’énergie solaire.
 
Voix off
Près de 3000 personnes visitent Chumbe chaque année, couvrant ainsi complètement les coûts de la réserve naturelle.
 
Godfrey Mioka, Sécurité Chumbe Island Coral Park
Bienvenue dans notre bungalow écologique. En dessous, il y a une citerne qui récupère l’eau, près de 15000 litres. Vous voyez les panneaux solaires qui sont placés là, au-dessus. Notre chauffage solaire se trouve ici. Détachez cette corde et vous aurez une belle vue sur la mer.
 
Omari NyangeSécurité Chumbe Island Coral Park
Je dois faire en sorte que cette zone de protection reste intacte, que personne ne vienne la détruire. Je m’assure donc que tout se passe bien sur cette île.
 
Voix off
Lors de leur visite, on emmène les participants faire un tour en forêt.
 
1er visiteur
On a pris grand soin de cette île, elle est magnifique. Les coraux, c’est superbe.
 
2e visiteur
D’un point de vue écologique, il n’y a aucune empreinte. Je n’ai jamais vu une telle réussite auparavant.

Environnement / Adultes / H2O La La