Les langues de la classe (atelier 2 - français langue maternelle)

À l’école, on parle le français. Et à la maison ?
Permettre aux élèves de prendre conscience des différentes langues qu'ils connaissent et de les valoriser.
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 22/08/2014 - Modifié le 21/11/2016
PhotoDeClasse-FLM-Ch4-MoiJeParlePeul-Complet-Video
© Narrative
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 5:17
Disponible jusqu'au : 16/10/2023
Les élèves de l’école Gustave Rouanet à Paris prennent conscience que leurs camarades parlent aussi une autre langue que le français à la maison.
Production : Narrative

Dans la salle de classe, Sabri est au tableau. Chuchotements dans la classe pour déchiffrer ce qu’il écrit.

1. Êl blêde
Les enfants :

- Je vois rien

- C’est blanche !

- C’est blanc !

- C’est blanche, si !

- Mais j’vois rien !

Deivan :

- c’est jument !

- Si, c’est…

Sabri : non

- J’vois rien !

- C’est blanc.

- Le béba…

Inaudible.

- C’est chevaux ! Les juments.

Deivan : mais non, toi, jument c’est far’l bi !

Manassé : nan, jument, et far’l bi ça veut pas dire jument.

Sabri : pourquoi y a el ?

- Hein ?

Ménel :

- Tunisie ! La Tunisie !

Sabri : Mais non, toi !

Rires.

- Il a dit quoi ?

Thibou : La Tunisie !

- C’est la Tunisie ton pays ?

Sabri : mais non, toi !

Ménel : et beh l’Algérie ?

Sabri : regarde.

Ménel : euh…inaudible

- Russie !

- On sait pas où il habite !

Sabri : bon d’accord, c’est écrit : « Mon pays ».

- Tu parles pas français chez toi ?

Darius : Pourquoi tu parles pas le turc ?

Sabri : Mais…

- Voilà parce que t’es turquien non ?

Sabri : Oui j’suis turc.

- Mais pourquoi tu parles pas turc alors ?

Sabri : mais j’ai pas encore appris. Ma mère elle va bientôt m’apprendre.

- Pourquoi tu parles pas l’algérien ?

- Aïe aïe aïe !

Sabri : Ça existe pas l’algérien toi!

- C’est l’arabe !

Sabri : C’est l’arabe !

- Hi il est fou lui !
 

2.  Le mêhboule
Sabri écrit un autre mot au tableau que les enfants déchiffrent.

Ménel : le, le mé, méh… bé…

- Imbécile !

Sabri : non

Ménel : …boule. Mêhboule ! Le fou !

Sabri : Voilà c’est ça !

- Le fou !

- Mêhboule !

Rires.
 

3. Walid esta mariada cone Capucine
Léo est au tableau et a écrit une phrase.

Inaudible.

Les enfants qui regardent :

Capucine : j’crois qu’j’vais jeter une table sur ta tête !

- Walid est amoureux de Capucine !

Léo : non.

- Mais si !

- Walid va …

- Walid va faire le mariage avec Capucine.

Léo : non.

Inaudible.

Léo : « cone », ça veut dire euh… Ça veut dire « avec ».

- Avec Capucine, ok !

- Walid est amoureux avec Capucine.

Léo : Non, « esta » c’est « est ». Euh attend.

Inaudible.

- « Esta » ça veut dire quoi ?

Léo : Euh… Déjà « esta » c’est « est », « est ».

- Walid est marié avec Capucine !

Léo : Ouais !

Rires

- T’as vu ? Moi j’vais… ! Vas-y Walid vas-y !
 

4. Hdêche
Ménel est au tableau pour écrire un mot.

Les enfants qui regardent :

Sabri : « Hdêche »

- Mais ça m’énerve les accents circonflexes !

- «Hdêche »

- Imbécile !

Ménel : non.

- Idiot.

- Mais pourquoi tu mets un point si c’est pas une phrase ?

- Ça veut dire quoi ?

Sabri : bol.

- Ça veut dire euh… Pêcher ?

- Un indice allez !

Ménel : Un nombre.

- C’est pas réaliste !

- un deux trois quatre cinq six sept huit neuf dix !

- dix

Sabri : « hdêche » ! Dix ! C’est « hdêche »!

- Dix ! Onze ! Douze !

- Dix

Ménel : Oui c’est dix.

- Youhou !
 

5. Ich bin ein Fan von Tennis
Darius est au tableau et a écrit une phrase.

Les enfants qui regardent :

Thibou : ils aiment le tennis.

Darius : non.

Ménel : quand j’aurais neuf ans…

Deivan : j’aime bien le tennis !

Ménel : … je vais faire un spectacle de tennis !

Darius : non

- Darius fait du tennis.

Darius : non.

- Darius quand il aura neuf ans il va faire un tournoi de tennis.
Darius : non. « Ich bin ein fan von tennis ». « Je suis un fan de tennis ».

- On dirait de l’anglais !

- « Ich bin ein fan of tennis ».

- « Ich bin ein fan von tennis ».
 

6. Albarca
Thibou est au tableau et écrit un mot.

Les enfants qui regardent :

Thibou : Peul c’est… C’est la langue…

- C’est Afrique !

Thibou : c’est la langue ! C’est la langue qui vient de mon pays.

Ménel : Guinée ! Euh… Guinien ! Tu peux s’il te plaît nous écrire un mot !

Thibou : en fait euh…

Deivan : « albarca »

Thibou : quand on nous donne quelque chose…

- Un cadeau !

Thibou : et ben on dit…

- Merci !

- Merci !

Thibou : oui c’est ça !

- « Albarca » ! Thibou « albarca » !

- Pourquoi Thibou, pourquoi ?

- « Albarca » Thibou !
 

7. Lef
Agnisga est au tableau et écrit un mot. 
Chuchotements.

Les enfants qui regardent :

Agnisga : « lef ».

- Lève-toi !

Mahamadou : Papa… Dormir !

Agnisga : Nan…Vous allez pas trouver…

Anastasia: amis.

Agnisga : non.

Anastasia : c’est quoi ?

Mahamadou : manger !

Anastasia : c’est quoi ?

Agnisga : vache.

Rires.

Mahamadou : c’est un animaux.

Anastasia : un animal .

Agnisga : en tamoul, ça s’prononce « Maadou » et en français c’est « vache ».
 

8. Galaboca
Deivan est au tableau et écrit un mot.

Les enfants qui regardent :

Darius : ça j’connais pas.

- Ha si ça j’connais !

- Galagalagala…

- Golagolagolagola… !

- Tu veux dire maman !

Deivan : nan !

- Ça veut dire : j’m’appelle Deivan !

- Ne pleure pas petit Deivan !

- Ça veut dire Angola !

Darius : attend !

- C’est quoi c’truc !

- Ça veut dire Cap-Vert !

Darius : j’comprends rien moi…

- golaboca…

Deivan : attends attends attends j’vais l’refaire.

- Gola…

Darius : galabor’…

- Galaboca !

Deivan : ouais !

- Galaboca ! Ferme ta bouche !

Deivan : ouais.

- Ha j’ai trouvé !

Rires et chuchotements. 

9. Arabe littéraire
Malik est au tableau et parle.

Malik : Je parle pas arabe, je parle arabe littéraire. C’est pas la même chose. Mais la différence c’est pas que… C’est pas en fait la même chose… Euh… Genre euh...Ya deux choses qui veulent dire la même chose, mais ça, mais ça s’écrit pas pareil.

Moriba : Hein ? T’as dit quoi ?