Les gardiens du patrimoine - 5/5

Publié le 15/07/2018 - Modifié le 31/07/2018
VAD-GardiensPatrimoine-5-video
© France 2
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 4:17
Disponible jusqu'au : 15/07/2022
Leur mission, leur passion : restaurer des hauts lieux du patrimoine touristique en France.
Dans ce dernier épisode (5/5), de la maison de Colette aux murs à pêches de Montreuil, en passant par les vitraux du Cloître des moines à Provins, nous avons le plaisir de découvrir les restaurations enfin achevées ! 

Idées d'activités : 
- apprendre des noms d'outils et de matériaux utilisés en restauration
- réviser la comparaison
- décrire un lieu

Voir ou revoir les épisodes précédents.

Chaîne d'origine : France 2

Voix off

Précédemment...

À Montreuil, les bénévoles reconstruisent les murs à pêches.

Pour ses chantiers, l'architecte Jacques Moulin utilise des vitraux les plus modernes.

En Bourgogne, les commerçants du village découvrent la maison de Colette.

Frédéric Maget, directeur de la maison de Colette

Alors c'est le salon, c'est la pièce... Maintenant, on va s'arrêter dans la cuisine.

Voix off

Dans la maison de Colette, tout a été reconstruit à l'identique, y compris la cuisine.

Frédéric Maget, directeur de la maison de Colette

On avait donc un vaisselier. À droite, il y avait un fourneau de faïence bleue.

Voix off

La visite de la maison, c'est l'occasion de se remémorer l'histoire de tout le village, l'histoire des métiers aussi. Germain est l'un des deux derniers boulangers de la commune.

Germainboulanger

Les gens consommaient davantage de pain qu'aujourd'hui, donc il avait sûrement beaucoup plus de boulangers dans le village. Il y avait pas mal de fermes alentour avec beaucoup de main d'œuvre, donc il y avait une grande consommation de pain.

Voix off

Chantal, la caviste, connaît les vins de l'époque de Colette.

Chantalcaviste

C'était des vins qui étaient très clairs et... enfin, légers, clairs, vraiment un petit peu plus acidulés si vous voulez.

Voix off

Direction à présent le jardin.

Frédéric Maget, directeur de la maison de Colette

C'est un peu un des rares espaces pour lesquels on a vraiment beaucoup de documents iconographiques. On voit Colette qui est dans l’entrebâillement de la porte avec son frère juste à droite.

Voix off

Colette et sa mère aimaient les plantes.

Frédéric Maget, directeur de la maison de Colette

On voit les bacs de Laurier. On voit également le reposoir de plantes en pot.

Voix off

Un lieu au cœur du travail de l'écrivain.

Frédéric Maget, directeur de la maison de Colette

À jamais, elle est restée cette petite fille assise au milieu du jardin, dans cette maison, auprès de sa mère, et elle n'a cessé de chanter le paradis de cette enfance. Elle a fait de cette maison un personnage central de son œuvre.

Voix off

Colette en Bourgogne, mais aussi Jules-Verne à Amiens, Pagnol à Aubagne, ou Maupassant à Étretat.

Autant de maisons d'écrivains, autant de villes et villages qui bénéficient de ce patrimoine littéraire. Du jardin de Colette au cloître des moines... C'est le grand jour : découvrir dans l'abbaye les vitraux créés à l'atelier.

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

Ah ! Voilà enfin...

Sculpteur

Les vitraux posés.

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

Enfin en place ! C'est merveilleux, avec toutes les nuances, dans les verts, dans les rouges, dans les bleus. Non, on va pas se faire des compliments entre nous mais c'est vraiment réussi !

Voix off

Ces vitraux, la fierté de l'architecte et du sculpteur.

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

On a un devoir de modernité,...

Sculpteur

...d'innovation

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

...d'innovation. On a le devoir de se mettre à niveau de ce qu'a été cette architecture.

Voix off

Pour l'abbaye médiévale de Provins, une renaissance...

Du côté de Montreuil, en région parisienne...

Maître de stage

Voilà, ça s'enfonce là ou pas ?

Bénévole n°1

Ouais.

Maître de stage

Alors attends, c'est compliqué ce truc, parce que quand tu retouches celui-là, tu retouches aussi ton bois et ça fait bouger celui-là. C'est pour ça, il faut jamais trop taper.

Voix off

Le mur à pêches et bientôt terminé. 2 mètres 40 de hauteur, c'est la règle dans ces vergers.

Bénévole n°2

En fait, c'est ma première vraie construction concrète. En fait, avant, je dessinais des murs, mais là, j'en ai fait un vrai. Je suis vraiment fier, on est tous fiers de ce que l'on a fait.

Bénévole n°3

C'est assez éprouvant de trouver toutes les pierres, de les ramener à chaque fois sur place, les sélectionner une par une, quitte à même les retailler s'il fallait pour que ça rentre, donc on est assez fiers en fait du travail.

Maître de stage

Vous pouvez lancer une autre gamatte1 de plâtre.

Voix off

Reste à le protéger de la pluie.

Maître de stage

On va prendre des tuiles et on va les aligner sur le cordeau.

Voix off

Avant de retourner à Moscou pour poursuivre ses études, Ivan mesure le travail accompli.

Ivan, bénévole n°4

Je suis heureux que2 ce que je fais c'est pas pour une semaine, un jour, une année, c'est pour plusieurs années, peut-être plusieurs siècles, c'est incroyable de savoir.

Bénévole n°5

Ça y est, c'est la dernière tuile !

Bénévoles (tous)

Ouais !

Voix off

L'été prochain. D'autres volontaires viendront du monde entier pour poursuivre ce travail et devenir à leur tour des gardiens du patrimoine.





 

1 Une « gamate » ou « gamatte » (n.f.) désigne le récipient de forme rectangulaire du maçon. Synonyme : "une auge".

Forme correcte : « Je suis heureux de savoir que ce que je fais n'est pas (seulement) pour une semaine...»

Patrimoine / Adultes / Les gardiens du patrimoine