Les gardiens du patrimoine - 4/5

Publié le 01/06/2018 - Modifié le 01/06/2018
VAD-GardiensPatrimoine-4-video
© France 2
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 5:05
Disponible jusqu'au : 01/06/2022
Leur mission, leur passion : restaurer des hauts lieux du patrimoine touristique en France.
Dans ce quatrième épisode (4/5), à Chambord, deux tailleurs de pierre tentent de réparer une tour du château ; au parc de Châteaubriand, un jardinier transmet son savoir des plantes et des insectes à son apprentis ; et à Chartres, un architecte, un maître verrier et un sculpteur créent un vitrail pour une abbaye du 13e siècle. 

Retrouvez le dernier épisode dans les jours à venir ! 

Idées d'activités : 
- découvrir des lieux connus du patrimoine français
- réviser les noms de plantes et d'insectes
- exprimer son amour pour un métier
Chaîne d'origine : France 2
Voix off

Précédemment... L'architecte Jacques Moulin se porte au chevet des plus belles églises de France.

Dans le parc de Châteaubriand, un apprenti est initié aux secrets du jardin. À Chambord, une opération délicate est en cours.

À Chambord, Franck et son fils Alexis tentent d'insérer le bloc de 150 kilos dans la tour du château.

Franck, le père (tailleur de pierre)

Laisse-moi la pousser, laisse-moi la pousser un peu Alexis !

Alexis, le fils (tailleur de pierre)

Je peux pas plus. Je peux pas plus ! Mets une cale de 5000 !

Franck, le père (tailleur de pierre)

Vas-y. Hop là !

Voix off

Opération réussie. Ici, le métier se transmet de père en fils.

Franck, le père (tailleur de pierre)

Moi, je lui ai transmis, et puis euh bah… les collègues ils ont transmis aussi leur savoir-faire. Voilà, c'est ce qu'il y a de bien. Il a appris tout sur le tas et puis maintenant il se débrouille pas mal.

Alexis, le fils (tailleur de pierre)

C'est un métier que j'ai appris à aimer.

Le journaliste

Pourquoi ? Pourquoi vous l'aimez ce métier ?

Alexis, le fils (tailleur de pierre)

Parce que c'est diversifié, c'est... on fait un peu de tout et puis on travaille pas mal de matériaux, on voit de jolies choses comme des sculptures, les... tout ce que le public ne peut pas voir d'en bas.

Voix off

La pierre posée sera patinée afin de rendre invisible le travail de restauration.

À 120 kilomètres de Chambord, dans le calme du parc de Châteaubriand…

Philippe Davoux, jardinier en chef du parc de Châteaubriant

Tu as le vallon, tu as la grille au fond, et on va aller là-bas. Alors là, c'est un endroit assez secret, que personne ne connaît.

Voix off

Dans cette partie du parc, le jardin et laissé délibérément à l'état naturel.

Philippe Davoux, jardinier en chef du parc de Châteaubriant

T'es dans la prairie là. T'es dans le monde des herbes. On peut observer un peu les insectes, un peu tout, tu vois ?

Alex, apprentis jardinier au parc de Châteaubriant

Y'a quand même beaucoup d’orties ici.

Philippe Davoux, jardinier en chef du parc de Châteaubriant

Oui, l'ortie c'est une plante intéressante, c'est une plante compagne, parce qu'elle accueille au moins une vingtaine d'insectes différents, beaucoup de papillons, tu vois.

Alex, apprentis jardinier au parc de Châteaubriant

Ah ouais ! Beaucoup de pap... Ah j'savais pas ça !

Voix off

Un paradis pour insectes et plantes sauvages.

Philippe Davoux, jardinier en chef du parc de Châteaubriant

Voilà, là, tu vois, t'as la reine-des-prés, cette plante là. Elle est intéressante parce que elle a donné l'aspirine.

Voix off

Sans oublier d'évoquer Châteaubriand.

Philippe Davoux, jardinier en chef du parc de Châteaubriant

On a choisi quelques pommiers qui rappellent un peu l'enfance de Châteaubriand, la Bretagne.

Alex, apprentis jardinier au parc de Châteaubriant

D'accord.

Voix off

Pour le chef jardinier, le parc de La vallée aux loups et bien plus qu'un simple jardin.

Philippe Davoux, jardinier en chef du parc de Châteaubriant

Le jardin ? Oui, c'est un rêve éveillé, c'est un rêve qu'on devrait faire le plus souvent possible. Et nous, bah, c'est de mettre à la portée des gens en ville, finalement ce rêve.

Voix off

Après un an de formation ici, Alex s'émerveille encore des secrets du domaine.

Alex, apprentis jardinier au parc de Châteaubriant

Spectaculaire ! Spectaculaire avec des endroits cachés, comme je peux le voir ici, euh... secrets, qui sont vraiment intéressants.

Philippe Davoux, jardinier en chef du parc de Châteaubriant

Tu vois, t'as le témoin, l'arbre qui est là, depuis tout le temps ou presque depuis l'époque de Châteaubriand et la maison. Le vallon... tu sens bien le vallon qui descend là, t'es dans le... dans le parc de la Vallée aux loups.

Voix off

Au même moment... Jacques Moulin, l'architecte en chef des Monuments historiques, se rend à Chartres. Il veille sur une centaine de projets et chantiers.

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

Quand on est architecte, on passe beaucoup de temps au bureau pour concevoir des projets et largement autant sur les chantiers, donc c'est un travail d'intérieur et largement de route !

Voix off

L'architecte a rendez-vous avec un maître verrier et un sculpteur.

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

Bonjour tous les deux, comment allez-vous ?

Le maître verrier

Très bien !

Voix off

Dans cet atelier, les artisans inventent sans cesse de nouvelles techniques.

Le sculpteur

Là j'ai tout mis à la verrière. Euh... là vous avez la maquette.

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

Je voulais que l'on fasse un essai et je crois vous y pleinement parvenu.

Voix off

Pour donner du relief à la couleur, le sculpteur a élaboré une recette bien à lui.

Le maître verrier

Je t'ai préparé tes instruments de cuisine : les passoires, la cuillère, les poudres.

Le sculpteur

Donc, c'est pas la gastronomie, mais c'est un peu la cuisine « au verre ».

Voix off

L'artiste va déposer une poudre colorée, non pas sur la surface, mais entre les plaques de verre du vitrail. Les vitraux sont ensuite cuits dans ces fours par le maître verrier, parfois pendant plus d'une semaine.

Le maître verrier

Donc là, vous voyez, ça a bien pris le... la cuisson s'est bien passée, ça a pris toutes les empreintes.

Jacques Moulinarchitecte en chef des Monuments historiques

On renouvelle un peu l'idée de patrimoine et on met une patte du 21e siècle dans des édifices qui ont plusieurs siècles.

Voix off

Après trois mois de travail, les vitraux vont maintenant rejoindre une abbaye du 13siècle.

Patrimoine / Adultes / Les gardiens du patrimoine