Le marché de Moussou (Sénégal)

Tamarin, beurre de karité, poisson… Suivons la Sénégalaise Moussou au marché Castors à Dakar.
Présenter à l’oral ses préférences alimentaires, repérer des produits et leur utilité.
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 21/09/2014 - Modifié le 21/11/2016
Independances-Senegal-Marche-Video
© ARTE
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 2:47
Disponible jusqu'au : 31/12/2024
Visite guidée du marché Castors, à Dakar.

Réalisation : Philippe Brachet
Chaîne d'origine : ARTE
Production : Sylvania Iorio et Anne Seymour
Moussou
 
Nous sommes au marché Castors où je fais mes courses habituellement. Allons faire le marché.
 
C’est le même condiment. Quand il est tout neuf, il est de cette couleur-là et en vieillissant, il prend une couleur noirâtre. Pour assaisonner la sauce. Et ça s’appelle le tamarin.
 
C’est un mollusque qui vient de la mer qui est très prisé ici, pour assaisonner les sauces aussi.
 
Échange avec un commerçant en wolof.
 
On connaît le prix, mais on discute quand même.
 
Ça, c’est le fruit du baobab. On en fait du jus de fruits. Le fruit du baobab, on l’utilise pour faire du jus ou bien pour sucer, tout simplement. On peut le sucer tout simplement.
 
J’ai ici un fruit de mer ; nous l’appelons « pañe » ; ça ressemble un peu à la moule. Mais c’est sec, c’est séché.
 
Nous avons ici le beurre de karité qui est très utilisé comme pommade et qui entre dans la préparation culinaire aussi. On l’utilise comme pommade, c’est très gras et très bon pour la peau.
 
Le gros poisson, il est très prisé dans le plat principal, le tiébou dieune. Donc le poisson arrive de la mer, directement tout frais et les bonnes dames viennent s’approvisionner pour préparer le repas à midi. Et il y a toute une variété de poissons.