Jouer une scène de vaccination chez le médecin

Se vacciner… mais pourquoi ? Et qu’est-ce qu’un vaccin ?
Créer une scène théâtrale autour de la consultation médicale.
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 25/07/2017 - Modifié le 25/07/2017
DNL-LespritSorcier-Vaccins-video
© L'Esprit sorcier
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Disponible jusqu'au : 31/10/2020
Qu'y a-t-il dans un vaccin ? Quels sont ses effets sur le système immunitaire ? En quoi la vaccination d'un individu peut-elle avoir des conséquences sur toute une population ?
Petite voix  
C’est vrai ça ! Si mon système immunitaire fonctionne, pourquoi il faudrait que je me vaccine ?
Grosse voix 
Le problème, c’est lors de la première infection aux microbes. Notre système immunitaire met plusieurs jours à s’adapter et à se défendre face à ce nouvel intrus. Cela suffit parfois à déclencher la maladie. Le principe du vaccin est de préparer ton corps face à certains microbes responsables de maladies jugées sérieuses.
Petite voix 
Et ils sont composés de quoi, ces vaccins ?
Grosse voix 
Lorsqu’on te vaccine, on t’injecte des virus, des bactéries ou encore des toxines. Mais, pas de panique ! Dans le vaccin, les microbes utilisés ont été rendus inactifs. Parfois même, c’est juste une petite portion de microbe qui est injectée. Ils ne peuvent donc pas déclencher des maladies. Mais ils permettent à ton système immunitaire de les reconnaitre et de les identifier.
Petite voix 
Et comme ça, cela prévient la première infection ?
Grosse voix 
Oui, de cette manière, si plus tard ton corps doit faire face aux vrais microbes, bien virulents cette fois-ci, son armée sera déjà prête à les combattre et à défendre ton organisme. La vaccination est donc utile pour prévenir certaines maladies car elle éduque le système immunitaire en lui permettant de dresser le portrait-robot des microbes responsables de ces maladies.
Petite voix
Dis donc, il doit avoir une sacrée mémoire, ce système immunitaire.
Grosse voix 
Oui, mais le nombre de cellules immunitaires qui ont cette mémoire, diminue lentement avec le temps. Notre protection contre la maladie perd donc en efficacité au cours du temps. Pour qu’elle persiste et reste efficace, il faut aider notre organisme à ne pas oublier. Pour cela, on réalise des rappels vaccinaux, c’est-à-dire que l’on réinjecte à nouveau le même vaccin pour rafraichir les méninges à notre immunité.
Petite voix 
Et avec tout ça, ma forteresse est bien gardée ?
Grosse voix 
Oui, et en plus de te protéger toi-même, la petite voix, tu protèges aussi les autres, en limitant la propagation de la maladie. La transmission d’une maladie contagieuse est liée au nombre de personnes susceptibles de la contracter. Plus la proportion de personnes vaccinées dans une population est importante, moins la maladie se propagera.
Petite voix 
Donc, en me vaccinant, je protège toutes les personnes de mon entourage, principalement les plus faibles, les personnes âgées, les bébés, ceux de ma famille mais aussi ceux avec qui je prends le bus.
Grosse voix
Oui, un exemple, la petite voix : la rougeole. Une personne contagieuse pourrait contaminer entre 15 et 20 personnes qui n’ont jamais eu ou qui ne sont pas vaccinées. Mais depuis la mise en place de la vaccination dans les années 80, le nombre de cas de rougeole par an, est passé de 500.000 en moyenne à moins de 300 en 2014.