Fatima Akilu et les femmes de Boko Haram

Aider les ex-épouses des combattants de Boko Haram à se libérer de leur emprise : telle est la mission de la docteure Fatima Akilu et de sa fondation Neem.
Imaginer et jouer un entretien (A2), présenter une association (B1), échanger et prendre position (B2).
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 08/09/2017 - Modifié le 08/09/2017
7jours-170908-deradicalisation-femmes-video
© TV5MONDE
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 2:19
Disponible jusqu'au : 22/09/2017
« Les routes de la déradicalisation sont difficiles ». Mais cela n'empêche pas la psychologue Fatima Akilu de se battre ; elle a créé une fondation pour soutenir ces femmes qui,  aujourd'hui libres, tentent de se reconstruire.
Chaîne d'origine : TV5MONDE
Voix off
Fatima Akilu préfère les tuk-tuks pour emprunter les routes difficiles de la déradicalisation. Un tricycle plus pratique pour atteindre les personnes dont cette psychologue s’occupe, des femmes anciennes épouses de djihadistes de Boko Haram.
Dr Fatima Akilu, psychologue et directrice de la fondation Neem
Ce qu’elles ont vu, ce sont des garçons sûrs d’eux, arriver en ville, avec beaucoup d’argent, des armes, du pouvoir. Et c’était attirant pour elles.
Voix off
Certaines ont compris, comme cette jeune fille mariée à l’âge de 12 ans.
Asiya Haruna, ex-épouse d’un combattant de Boko Haram
Moi, je n’y retournerai jamais. Dieu m’a sortie de ce piège. Pourquoi y retournerais-je ? Mais vous ne pouvez jamais savoir qui retournera auprès de la secte.
Voix off
Car d’autres, en effet, regretteraient presque ces mois passés au sein de cet État islamique autoproclamé.
Asta Abubakar, ex-épouse d’un combattant de Boko Haram
J’aimais le fait que, si vous étiez pauvre, ils vous aidaient, vous couvrant de cadeaux tous les jours. Je n’étais pas comme eux, mais à force, nous commencions à partager leurs idées. J’aime toujours mon mari. Mais comme je ne sais pas où il est, je dois passer à autre chose.
Voix off
C’est là le travail compliqué de Fatima Akilu et de sa fondation Neem : aider des femmes à se libérer d’une emprise pas toujours vécue comme négative. Alors, elle a décidé de s’adresser à ceux qui les ont enrôlées, ces djihadistes dont certains sont conscients du mal qu’ils ont pu commettre.
Imam Shagari, ancien leader spirituel de Boko Haram
Je me souviens de ma première rencontre avec Fatima Akilu. Elle m’a demandé si j’étais toujours sympathisant de Boko Haram. J’ai répondu : « Oui. Aujourd’hui et même demain. »
Voix off
Cet imam repenti est un fondateur de Boko Haram. Arrêté en 2011, il a accepté de rejoindre le programme de déradicalisation de Fatima.
Dr Fatima Akilu, psychologue et directrice de la fondation Neem
J’ai mis un an à bien le connaître. Au début, vous construisez la confiance, et ensuite, vous essayez de comprendre.
Imam Shagari, ancien leader spirituel de Boko Haram
Je n’avais jamais senti qu’il y avait quelque chose de mal à tuer des gens. Mais avec le temps, j’ai changé. Aujourd’hui, Boko Haram espère que je revienne. Mais je ne veux plus, car je suis conscient de leurs méfaits.
Voix off
Des méfaits, et pourtant, certaines des jeunes lycéennes de Chibok enlevées il y a trois ans ont choisi, malgré une libération possible, de rester auprès de leurs ravisseurs. Fatima Akilu, elle, a intégré dans son programme la prévention, tout aussi importante, estime-t-elle, que la guérison.

 _________________
Vocabulaire à retrouver dans l’application 7 jours sur la planète : combattant, commettre, confiance, directeur, emprise, enrôler, époux, fondateur, fondation, guérison, libérer, méfait, piège, prévention, programme, rejoindre, rencontre, secte, sympathisant.