États-Unis : debout pour mieux apprendre

Comment améliorer la santé et la concentration des élèves ?
Comparer l’école d’hier et d’aujourd’hui (A2), imaginer et décrire une salle de classe idéale (B1), faire la promotion d’un nouveau support pédagogique (B2).
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 11/08/2017 - Modifié le 11/08/2017
7jours-160408-Debouts-video
© France 2
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 2:42
Disponible jusqu'au : 25/08/2017
Dans certaines écoles des États-Unis, les élèves suivent les cours debout.
Chaîne d'origine : France 2

Voix off

Dans ce collège de Floride, les chaises ont disparu de la classe. Ces élèves de 10 ans apprennent debout : toute la journée, aucun cours assis. Voilà 2 ans que ces enfants sont soumis à ce régime un peu spécial.

Élève n°1

J’ai l’impression que maintenant je peux bouger, alors qu’avant je me sentais coincée derrière mon bureau.

Élève n°2

Je peux régler à ma hauteur pour que ce soit confortable. Comme ça, je ne m’écroule pas sur ma table.

Élève n°3

Je peux bouger le bureau et aller où je veux donc ce n’est plus un problème si quelqu’un bloque ma vue par exemple.

Voix off

Selon l’activité, la professeure peut même changer en un clin d’œil la répartition des bureaux. Pour elle, cette nouvelle formule n’a que des avantages.

Mélissa Irving, Professeur de sciences – Collège Belle-Terre

De mon temps, on nous disait : « Asseyez-vous et écoutez ! Vous ne pouvez pas vous concentrer si vous êtes debout et que vous bougez ! ». Je trouve en fait que c’est tout le contraire. Notre corps est fait pour être debout, le sang circule mieux, les enfants ne fatiguent pas. Alors que, quand ils étaient assis à leur bureau, pour moi, c’était un défi permanent de les faire se concentrer.

Voix off

Pour se reposer, les enfants peuvent s’asseoir quelques minutes sur une chaise ou carrément par terre. L’image peut surprendre, mais ici impossible de prendre en flagrant délit un élève assoupi sur une table.

Élève n°4

Quand je suis debout, c’est impossible de m’endormir. Au contraire, je me tiens bien droit pour faire mes exercices de maths et c’est pareil pour la lecture.

Voix off

Plusieurs écoles américaines ont adopté cette méthode avant-gardiste avec une multitude de bureaux novateurs. Ici, un repose-pieds qui permet de détendre la jambe. Premier objectif : lutter contre le surpoids. Les médecins ont constaté que les élèves debout brûlaient 25 % de calories en plus par jour.

Dr Steven Mittelman – Hôpital pédiatrique de Los Angeles

Cela accroît le tonus musculaire dans les jambes, on améliore la circulation du sang et les fonctions artérielles.

Valérie Astruc – Envoyée spéciale à Palm Coast (Floride)

Ces nouveaux bureaux coûtent quand même trois fois plus cher que ceux avec une chaise traditionnelle. Du coup certaines écoles ont imaginé d’autres solutions pour faire travailler les muscles et le cerveau des élèves.

Voix off

Dans cette école primaire, on apprend sur des ballons de gymnastique. Étonnamment les élèves arrivent à écrire et lire tout en bougeant.

Ici les enfants ont le choix : ils peuvent aussi opter pour la chaise. Verdict :

Enseignante n°2

Que ceux qui préfèrent les ballons, lèvent le doigt ! Ah… C’est unanime !

Voix off

Les lycéens aussi explorent d’autres pistes. Ici les élèves pédalent tout en suivant un cours. Aux États-Unis, bouger et se concentrer ne sont pas incompatibles.