Classe inversée

Comment faire entrer la classe inversée dans ses pratiques avec les activités du site « apprendre.tv5monde.com » ?
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 07/07/2017 - Modifié le 20/07/2017
AAdapter-CCE-ReseauxSociaux-video
© TV5MONDE
AAdapter-Gastronomie-EpicerieFine-GateauNoixChataigne-video
© TV5MONDE
  • VidéoC’est ça l’Europe ?! - Chloé et les réseaux sociaux
  • VidéoBon appétit ! - Recette du gâteau au chocolat, aux noix, châtaignes et potimarron
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 1:24
Durée : 2:39
À partir d'un film d'animation sur l'usage et les dangers des réseaux sociaux et d'une recette filmée, une idée de scénario pour lancer une classe inversée. 
Les activités peuvent être utilisées avec d'autres vidéos et séries d'exercices du site apprendre.tv5monde.com.
Une vraie geek cette Chloé. Accro des réseaux, de sa tablette, de son smart, de ses applis… jusqu'il y a peu en tout cas. 
Il est 7 heures, Chloé s'éveille. Et son smartphone avec elle. Ses premiers gestes ? Regarder ses emails et son compte sur Face de brebis, un réseau qui vient de se lancer. Et ce n'est là qu'un début. Toute la journée, elle like, elle surfe, elle maile, elle sms, elle chatte. Pour le shopping, elle ne paye qu'avec ses cartes, la plupart du temps par Internet. Bref, elle est branchée. Et puis un jour, alors qu'elle se balade gentiment sur la toile, elle met son nom dans un moteur de recherche. Et là, surprise ! Certaines vieilles photos, très privées, se retrouvent sur des sites de rencontres pour le moins glauques. Certains de ses mails sont reproduits en tout ou en partie ! Son image et ses commentaires sont utilisés dans des pubs. Un site vend son profil journalier à des annonceurs : horaires, itinéraires, historique de navigation et même ses derniers achats de médicaments. Chloé se sent trompée, abusée, trahie. Comment faire pour effacer tout cela ? Mais surtout, comment faire aujourd'hui pour se passer des réseaux ? ​
Guy Martin, chef cuisinier au Grand Véfour, Paris
Je vous propose aujourd’hui un gâteau facile à faire à base de chocolat et des produits de saison qui sont les noix et les châtaignes. Pour réaliser cette recette facile aux accents du sud-ouest, il vous faut :
250 g de beurre 
210 g de sucre 
3 œufs 
150 g de chocolat noir 
105 g de farine 
100 g de potimarron
15 g d’huile d’olive 
85 g de marrons cuits
3 g de sel 
La première chose, c’est de mettre en pommade ces 250 g de beurre. C’est tout simplement un beurre mou, mais qui se tient. Je vais rajouter le sucre. 
Maintenant je dois faire fondre le chocolat ; vous le posez délicatement à chauffer sur un bain-marie. Je laisse tranquillement mon chocolat fondre au bain-marie tout simplement pour éviter de trop le chauffer et de le cuire. Et si je cuis trop mon chocolat, je vais avoir des notes amères qui seront pas bonnes.
Pendant ce temps-là, je peux ajouter mes 3 œufs. 
Mon mélange est fait. 
Je chauffe ma poêle, je fais revenir mes potirons. On entend du bruit, c’est que l’huile elle est chaude. C’est agréable. Je vais pouvoir maintenant mélanger mon chocolat avec l’appareil. Regardez la belle coloration de ces potirons. Ils sont bien colorés, ils sont prêts à être égouttés. 
Alors pour cette recette, j’ai besoin de noix concassées. Tout simplement, vous prenez un couteau, vous les ouvrez comme ça. Je vais aussi rajouter ma farine. Alors, si possible la farine, c’est bien de toujours la tamiser afin d’éviter tous les grumeaux. 
Mon appareil à gâteau est presque prêt. Je vais rajouter en dernier le sel, mais surtout pas sur les œufs parce que ça va faire des grumeaux. 
Voilà, l’appareil est magnifique. Je vais garnir mon moule de moitié de l’appareil avec ces noix au chocolat. Maintenant, je vais répartir ces cubes sur toute la surface du gâteau et je vais finir avec le reste de l’appareil. 
Donc là, j’égalise les masses. Maintenant, je vais rajouter mes marrons tout simplement coupés en 4.
Maintenant je vais cuire mon gâteau à 170 degrés pendant 15 à 17 minutes. 
Voilà. Je vous souhaite une excellente dégustation et je vous dis à très bientôt.