Cheffe Stéphanie Le Quellec, La Scène Prince de Galles - Paris

Publié le 01/10/2015 - Modifié le 21/11/2016
VAD-GoodFrance-StephanieLeQuellec-Video
© La compagnie du Belvédère
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 1:27
Disponible jusqu'au : 27/02/2020
À l'occasion de la manifestation « Goût de France / Good France* », découvrez les portraits de grands chefs de la gastronomie française. Un véritable voyage culinaire «  à la française » pour mieux faire connaître la cuisine hexagonale et les valeurs qu’elle véhicule : partage, plaisir, respect du « bien-manger » de ses contemporains et de la planète. 

Stéphanie Le Quellec, cheffe à La Scène Prince de Galles, à Paris, nous explique pourquoi elle aime tant son métier. 




*« Goût de France / Good France* est un projet initié par le ministre des Affaires étrangères et du Développement international français, Laurent Fabius, et par le chef étoilé Alain Ducasse - 19 mars 2015.
Production : La Compagnie du Belvédère
Cheffe Stéphanie Le Quellec, La Scène Prince de Galles - Paris
 
Je suis quelqu’un de rigoureux dans ma vie, je suis quelqu’un de rigoureux avec moi-même donc j’ai épousé ce métier en épousant aussi sa rigueur. Elle me plaît cette rigueur-là parce qu’elle est nécessaire à délivrer l’excellence.
Alors moi, je ne crois pas du tout à la cuisine de femme. Il y a des cuisines de sensibilité. La cuisine, c’est de l’émotion, c’est de la sensibilité.
Alors, il y a peu de femmes parmi les chefs, encore que ça va beaucoup mieux depuis quelques années. J’ai quelques copines quand même aujourd’hui qui sont chefs de cuisine tout comme moi. C’était plus rare, effectivement, lorsque j’ai démarré. Moi, j’ai démarré il y  a maintenant presque vingt ans.
C’est physique, c’est dur, c’est militaire, c’est rigoureux. Quand une femme prétend à ce métier-là, et bien il faut endurer autant qu’un homme pourrait endurer aussi. Et moi, je défie quiconque de me dire si c’est une assiette d’homme ou de femme qu’on déguste.
Je suis issue de bases classiques. J’ai une vision de la cuisine qui est très simple. On va pas aller chercher cinquante produits. Moi, je choisis un très bon produit, j’y mets un ou deux autres produits derrière qui sont des supports. On sait toujours ce qu’on mange quand on vient chez moi.
La cuisine simple, c’est la cuisine où lorsque l’on s’assoit devant une assiette, il n’y a pas besoin d’intellectualiser l’assiette. C’est-à-dire que moi quand je vais au restaurant, j’ai pas envie de me prendre la tête. 
Le grand cuisinier sait s’effacer derrière un grand produit, c’est comme ça qu’on arrive à donner une émotion. On ne peut pas être égoïste. Moi, je suis là pour faire plaisir, je suis là pour faire plaisir aux clients.

Cuisine / Adultes / Goût de France / Good France