Chef Akrame Benallal, restaurant Akrame - Paris

Publié le 09/10/2015 - Modifié le 21/11/2016
VAD-GoodFrance-AkrameBenallal-Video
© La compagnie du Belvédère
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 1:28
Disponible jusqu'au : 27/02/2020
À l'occasion de la manifestation « Goût de France / Good France* », découvrez les portraits de grands chefs de la gastronomie française. Un véritable voyage culinaire «  à la française » pour mieux faire connaître la cuisine hexagonale et les valeurs qu’elle véhicule : partage, plaisir, respect du « bien-manger » de ses contemporains et de la planète. 

Akrame Benallal, chef du Restaurant Akrame à Paris, nous explique pourquoi il aime tant son métier. 




*« Goût de France / Good France* est un projet initié par le ministre des Affaires étrangères et du Développement international français, Laurent Fabius, et par le chef étoilé Alain Ducasse - 19 mars 2015.
Production : La Compagnie du Belvédère
Chef Akrame Benallal, restaurant Akrame - Paris
 
Au-delà d’être entrepreneur, c’est d’avoir une vision : qu’est-ce qu’on va faire ? Et d’être curieux du monde, de ce qui se passe. Parce que le monde, aujourd’hui, il va très vite. 
Je veux faire rayonner la gastronomie française. Aujourd’hui on vient en France pour chercher des talents. Et je pense que la France, sa vraie richesse, c’est la jeunesse et c’est sa créativité.
 
La cuisine, c’est de l’amour avant tout. C’est toujours la maman. C’est toujours l’image de ma mère qui me fait à manger. Il y a un fil conducteur, c’est ça. 
Plus on met de l’amour et de l’affection dans une assiette, c’est ce qui crée l’âme de l’assiette, et souvent on peut avoir des assiettes hyper techniques mais il y a rien, il y a pas d’âme !
 
La clientèle a extrêmement changé. Elle est… On vient plus dans un restaurant pour aller manger. On vient dans les restaurants pour aller faire une expérience. Du coup, on doit raconter une histoire. Cette histoire, ça doit être son histoire.
 
Donc moi, il y a  de carte, on s’assoit et on se laisse guider. On fait du sur-mesure. C’est vraiment comme à la maison, parce que j’ai toujours dit : pourquoi pas ? Quand on va manger chez des amis, on leur demande pas à l’avance : « qu’est-ce qu’on va manger ? » ! 
 

Cuisine / Adultes / Goût de France / Good France