Ce gamin-là, interprété par Boulevard des airs

Un petit voyage dans le temps, en enfance, dans la cour de récré.
Raconter un souvenir d'école (B1), s'adresser sa propre lettre (B2).
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 02/02/2017 - Modifié le 23/03/2017
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 3:04
Disponible jusqu'au : 02/02/2027
Production : Boulevard des airs
Album : Bruxelles (réédition)
Composition : Sylvain Duthu - Florent Dasque - Jean-Noël Dasque - Jérémie Planté
J'vois un enfant qui s'traîne
Se traîne jusqu'à la cour
On dirait que sa mère l'emmène
L'emmène jusqu'aux vautours

On dirait qu'on joue une scène
Une scène qu'on connaît tous
Mais c'est toujours, toujours les mêmes
Les mêmes acteurs autour

Y a l'monsieur qui tape des mains
Et c'est pas le son qui le prend
Mais c'est toujours le même refrain
Quand Monsieur tape, l'école reprend

Et ce gosse, là c'est moi
Je le vois comme un inconnu
Je ne sais pas, je ne sais plus
Et dis petit te rappelles-tu ?

Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.
Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.

J'vois un enfant qui découvre
Les yeux des filles et le docteur
Et je voudrais le mettre en garde
Lui dire mes doutes et mes peurs

Mes peurs de grand, mes peurs d'adulte
Lui dire fais gaffe car finalement
Ta tête et ton cœur tout petit
Feront de moi ce que je suis

Et y a la fille qui le rend fou
Et c'est pas rien je le vois bien
L'enfant apprend l'amour et tout
Et tout devient beaucoup plus flou

Et ce gosse là c'est moi
Je le vois comme un inconnu
Je ne sais pas, je ne sais plus
Et dis petit te rappelles-tu ?

Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.
Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.
Voilà un enfant qui flâne
Qui flâne sagement
Est-il en train d'penser à moi
En train de s'imaginer grand ?

Et si soudain il se retourne
Et si soudain là il me voit
Verra-t-il au fond de moi
Que je le reconnais même pas ?

Et y a tous ces copains autour
Les filles, les profs et les vautours
Il y a tout ce qui le construit
Et moi je n'en suis que le fruit

Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.
Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.
 
Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.
Vois-le voilà, ce gamin-là c'est moi
Vois-le voilà, ce gamin-là s'en va.