Ça suffit !

Les mères reprennent le contrôle d’une des cités les plus difficiles de Marseille.
Débattre d’un problème de société.
Connectez-vous pour sélectionner une ressource.
Publié le 07/03/2017 - Modifié le 07/03/2017
Terriennes-Chronique6-BrigadesDesMeres-16.04.30-video
© TV5MONDE
  • À propos
  • Liens
  • Transcription
  • Partager
Durée : 3:39
Disponible jusqu'au : 07/03/2027
Choix de Terriennes : la « Brigade des mères »
Coup de griffe : contre la violence faite aux femmes au Mexique
Coup de cœur : Martine Storti et son livre Sortir du manichéisme
Chaîne d'origine : TV5MONDE
Demet Korkmaz
Bonjour les Terriennes ! L’actualité des femmes dans le monde, c’est d’abord en France : ces mères qui dans les banlieues disent « Ça suffit ». Ça suffit la violence, ça suffit le fanatisme, ça suffit la victimisation. Nadia Remadna en est l’instigatrice. Cette Algérienne de naissance a fondé « la brigade des mères ». Son objectif : permettre aux femmes, telle une armée, de reprendre le contrôle dans ces zones où les jeunes sont en perdition, là où l’État fait défaut.
 
[Reportage]
Voix off
Il y a neuf ans, avec d’autres femmes de Bassens, elle a créé la seule association de la cité. Une petite pièce au rez-de-chaussée, l’unique lieu de rencontre des habitants. Leur grande fierté, permettre aux enfants de changer de décor, de sortir de la cité.
Une femme,
Le ski, ils ont appris à skier. On faisait des journées ou des week-ends, jamais des semaines. Mais franchement, ils savent skier maintenant.   
Voix off
Dans ce local où on va et on vient…
La femme
C’est le couscous dans la cuisine.
Voix off
… la parole se libère y compris sur la délinquance.
Une mère
Une soupape de temps en temps, de se dire, ben, mes enfants peuvent sortir dehors, ne pas voir ce genre de truc, s’amuser et ne pas voir de la violence, des horreurs, des trucs pas bien. Pour moi c’est hyper important parce que, de vivre avec ça, ils vont vivre avec ça, ils vont croire que la vie c’est ça.
Voix off
Un combat dans lequel elles se sentent parfois bien seules, comme laissées pour compte dans l’une des cités les plus difficiles de Marseille.
 
Demet Korkmaz
Coup de griffe cette semaine contre les autorités mexicaines qui ne font rien pour réduire les violences faites aux femmes. Au Mexique, une femme se fait agresser toutes les cinq minutes, alors que chaque jour six d’entre elles meurent assassinées. Aucun homme n’était invité à la manifestation organisée dans la capitale, mais elles, elles étaient des milliers, tout âge, toutes classes confondus. Les jeunes diplômées mexicaines sont arrivées, elles, avec leur ligne de bijoux anti-agression. Si vous êtes en danger, une pression sur le pendentif suffit pour envoyer un message d’alerte qui permet ainsi une géolocalisation par GPS.
 
Demet Korkmaz
Notre Coup de cœur va à Martine Storti et son nouveau livre Sortir du manichéisme. La philosophe dénonce les erreurs, à droite comme à gauche, sur la laïcité, le racisme et aussi sur la question de l’émancipation des femmes. Non, elles n’ont pas toujours été émancipées en Occident. Ce n’est pas vrai non plus que les musulmanes ne peuvent pas avancer sur le chemin de leurs droits.
 
Martine Storti, philosophe, auteure de Sortir du manichéisme.
Faire croire que l’égalité entre les hommes et les femmes renvoie à l’identité française ou à une donnée de l’Europe ou de l’Occident, c’est nier son historicité et c’est s’aveugler sur le fait que pendant des décennies, que dis-je des décennies, des siècles, les femmes se sont battues peu à peu pour conquérir des droits nouveaux et cette conquête, il faut bien le dire, n’est pas encore achevée. Les femmes afghanes ont envie, en tous les cas beaucoup de femmes afghanes ont envie de conquérir des droits. À elles d’inventer leurs chemins et ce qu’elles font. Les femmes égyptiennes qui se battent, qui se sont battues contre le viol sur la place Tahrir au moment de ce qu’on a appelé les Printemps arabes, dessinent leur chemin. Les femmes maliennes qui se battent contre l’excision dessinent leur chemin.
 
Demet Korkmaz
Merci les Terriennes et pour en savoir plus sur ces dossiers, n’hésitez pas à consulter notre site Internet sur TV5MONDE.